9 février 2012
La formation professionnelle ou technique : un gage de succès!
Par: Le Courrier

Il n’y a pas que les programmes universitaires qui mènent à de bons emplois! La formation professionnelle ou technique (FPT) offre aussi aux jeunes des options intéressantes pour travailler dans des domaines stimulants et payants.

publicité

Il n’y a pas que les programmes universitaires qui mènent à de bons emplois! La formation professionnelle ou technique (FPT) offre aussi aux jeunes des options intéressantes pour travailler dans des domaines stimulants et payants.

Une multitude de programmesLa région maskoutaine compte sur des établissements scolaires offrant des formations professionnelles ou techniques de premier plan. L’École professionnelle de Saint-Hyacinthe (EPSH) offre 32 programmes menant à l’obtention d’un Diplôme d’études professionnelles (DEP) et trois formations récompensant leurs finissants d’une Attestation de spécialisation professionnelle (ASP). Le Cégep de Saint-Hyacinthe propose quant à lui quatorze formations techniques dans divers domaines. Les jeunes ont l’embarras du choix! Tout pour réussirComment s’y retrouver parmi tous les parcours professionnels et techniques? Les jeunes du secondaire peuvent consulter le www.toutpourreussir.com Ils y trouveront une foule d’informations concernant les différents domaines d’études, les salaires et les institutions scolaires offrant les formations. De plus, la Foire aux questions pourra répondre à leurs interrogations. Aussi, les jeunes peuvent cibler directement les domaines d’études qui correspondent à leur personnalité et à leurs aspirations avec L’orientest offert sur le site.Deux exemples de formations aux perspectives alléchantes Le domaine de l’informatique connaît une évolution constante depuis plusieurs années et la main-d’œuvre qualifiée est en demande. La formation en Technique de l’informatique est offerte de jour au Cégep de Saint-Hyacinthe. Cette formation de trois ans permet de devenir programmeur ou programmeuse. Ce métier comprend plusieurs tâches dont écrire, modifier, intégrer et mettre à l’essai le code des logiciels ainsi qu’assurer la mise à jour des programmes informatiques. Avec un salaire initial de 15 $ à 18 $ de l’heure pouvant grimper jusqu’à un salaire annuel d’environ 50 000$, et des perspectives d’emploi favorables, le métier de programmeur ou programmeuse offre un avenir intéressant.La comptabilité est un département incontournable pour la grande majorité des entreprises. Une formation professionnelle de commis à la comptabilité, d’une durée d’un peu moins de deux ans, est offerte de jour à l’EPSH. Ce programme permet d’apprendre l’entrée des écritures dans les journaux comptables et de faire un suivi des comptes et des états financiers afin d’assurer le contrôle des données. De plus, aussi de jour, le Cégep de Saint-Hyacinthe offre une technique de comptabilité et de gestion d’une durée de trois ans. En 2011, 12 finissantes et finissants se sont retrouvés sur le marché du travail alors que les offres d’emploi excédaient grandement ce nombre. Ce métier peut mener vers un salaire annuel moyen de 38 000 $ par année. ******************

Pour plus d’informations :École professionnelle de Saint-Hyacinthewww.epsh.qc.ca Cégep de Saint-Hyacinthewww.cegepsth.qc.ca Tout pour réussirwww.toutpourreussir.com

image