1 mars 2012
Bébé tué par deux chiens Husky à l'été 2010
La jeune maman coupable d’entrave à la justice
Par: Martin Bourassa
La procureure de la Couronne, Me Julie Laborde, et l'avocat de la défense, Me Marc-André Gauthier.

La procureure de la Couronne, Me Julie Laborde, et l'avocat de la défense, Me Marc-André Gauthier.

La jeune maman d’un poupon de 21 jours tué par deux chiens Husky le 7 juin 2010, à Saint-Barnabé-Sud, a été déclarée coupable d’entrave à la justice, mardi après-midi, au palais de justice de Saint-Hyacinthe.

publicité

Au mois d’emprisonnement qu’elle vient de purger s’ajoutent 60 jours supplémentaires, en a décidé le juge Marc-Nicholas Foucault.

La Couronne représentée par Me Julie Laborde réclamait une peine variant entre 6 et 9 mois, tandis que l’avocat de l’accusée, Me Marc-André Gauthier, estimait que le mois passé en prison par sa cliente était amplement suffisant.Le juge Foucault a donc tranché la poire en deux, après avoir pris en considération le contexte particulier du délit commis sans aucune menace et la nécessité de lancer un message dissuasif. Selon la preuve résumée par le juge au moment de rendre son verdict, l’accusée aurait incité sa propre mère à modifier son témoignage quelques jours avant le procès pour homicide involontaire qui devait s’ouvrir le 30 janvier. Elle aurait souhaité qu’elle nie certains agissements et modifie sa déclaration faite aux policiers lors du drame, en mettant ses trous de mémoire sur le compte des médicaments!Même si l’accusée a nié avoir fait pression sur sa mère lors d’une conversation téléphonique avec elle, le juge a retenu la preuve de la Couronne, qualifiant même la version de la jeune mère « d’invraisemblable et de non crédible ».L’accusée maintenant âgée de 19 ans est demeurée impassible dans le box des accusés lors du prononcé de la sentence. Certains proches de la jeune femme ont cependant quitté la salle d’audience en pleurant et avec la rage au coeur.Le procès pour homicide involontaire a été reporté au mois de mai.

image