19 février 2015
Les Lauréats affrontent les deux meilleurs clubs de la LHJQ
La logique est respectée
Par: Maxime Prévost Durand
Le gardien Vincent Gervais a reçu le titre de joueur du match du côté des Lauréats dimanche dans une cause perdante face au Collège Français de Longueuil. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Le gardien Vincent Gervais a reçu le titre de joueur du match du côté des Lauréats dimanche dans une cause perdante face au Collège Français de Longueuil. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Les Lauréats de Saint-Hyacinthe ont fait face à un défi de taille la fin de semaine dernière alors qu’ils affrontaitent les Cougars de Sherbrooke et le Collège Français de Longueuil, les deux meilleurs clubs de la LHJQ. L’équipe de Louis-Phillippe Blanchet n’avait connu que très peu de succès contre ces deux formations cette saison et la logique a été respectée.

Publicité
Activer le son

Nos Maskoutains se sont inclinés 7 à 1 face aux Cougars de Sherbrooke vendredi soir au Stade L.-P.-Gaucher et 2 à 1 dimanche contre le Collège Français de Longueuil.

L’attaquant des Cougars Michaël Rhéaume, troisième meilleur marqueur de la ligue, a malmené le gardien Jean-Philippe Dupaul vendredi. Il a inscrit à lui seul cinq buts et récolté une passe dans la victoire pour lui permettre de franchir le cap des cinquante (53) buts marqués cette saison.

Le cerbère sherbrookois, Alex Leclerc, a été brillant en arrêtant 41 des 42 tirs dirigés vers lui. Plus de la moitié des lancers ont été réalisés en deuxième période seulement. Pier-Alexandre Trudeau a été le seul joueur capable de le déjouer durant les 60 minutes.

En six rencontres entre les deux équipes, Sherbrooke a remporté quatre duels. Lors de leurs trois derniers affrontements, les Lauréats n’ont réussi à inscrire que deux buts, tandis que les Cougars en ont marqué 18.

Gervais, porteur d’espoir

Le brio de Vincent Gervais, dimanche, a permis aux Lauréats de demeurer dans le match face au Collège Français de Longueuil, mais les visiteurs sont tout de même repartis de Saint-Hyacinthe avec une victoire de 2 à 1 en poche.

Le cerbère varennois s’est dressé dès la première période en repoussant les 17 tirs à son endroit. Il a cédé une première fois en début de deuxième période, déjoué par Jean-Philippe Beaulieu, avant que Mathieu Leclerc ne double l’avance du Collège Français quelques minutes avant le second entracte.

Gervais s’est ensuite resaisi et n’a plus rien concédé à ses adversaires, permettant aux Maskoutains de garder l’espoir d’une victoire. Le défenseur Jacob Jacques a réduit l’écart en avantage numérique au début du dernier tiers, mais le Collège Français a tenu le fort pour se sauver avec les deux points.

Un match à l’horaire

Un seul match est à l’horaire cette fin de semaine pour les Lauréats. L’Inouk de Granby sera de passage au Stade L.-P.-Gaucher en soirée vendredi et tentera de signer une cinquième victoire consécutive contre les Maskoutains.

Il s’agira du dernier duel entre les deux équipes, qui ont beaucoup transigé ensemble au fil de la saison.

David Bédard et Maxime Pion notamment s’alignent désormais avec l’Inouk après avoir entamé la saison à Saint-Hyacinthe, tandis que les Lauréats peuvent maintenant compter sur la présence du défenseur Jacob Jacques et de l’attaquant William Talbot, acquis de Granby.

Samuel Meloche s’était aussi amené à Saint-Hyacinthe, mais a décidé de quitter l’équipe après quelques matchs, a confirmé le directeur général des Lauréats, Patrick Arcand.

image