26 février 2015
50e Finale des Jeux du Québec à Drummondville
La Machine Rouge a soif de records
Par: Maxime Prévost Durand

L’équipe d’haltérophilie de la région Richelieu-Yamaska sera entièrement composée d’athlètes du club La Machine Rouge de Saint-Hyacinthe pour une deuxième édition consécutive des Jeux du Québec. Et comme elle l’a fait en 2013, elle compte récolter le plus grand nombre de médailles possible, soit un total de 24.

Publicité
Activer le son

Sauf qu’ils se permettent de viser encore plus haut. Ils veulent battre de nombreux records, tant individuels que collectifs. Le premier à atteindre : le plus grand nombre de médailles d’or amassées par une même délégation.

« On a prévu mettre la main sur 18 médailles d’or », lance l’entraîneur de la délégation, Yvan Darsigny, confiant. « Si tous nos athlètes performent à la hauteur de leur talent, on a tellement d’avance sur les autres régions qu’on devrait pouvoir atteindre cette marque. »

Le record actuel est de 12 médailles d’or remportées par une même délégation en haltérophilie. Des médailles sont remises pour les résultats à l’arraché, à l’épaulé-jeté et pour le cumulatif des levés.

Une cuvée exceptionnelle

Richelieu-Yamaska sera représentée par « la meilleure cuvée depuis des années », selon M. Darsigny, qui compte plusieurs participations aux Jeux du Québec en tant qu’entraîneur.

Tali Darsigny sera de retour dans la catégorie des 58 kg, où elle avait battu il y a deux ans tous les records de Valérie Lefebvre dans cette classe. Cette fois, elle ne vise rien de moins que le record toutes catégories confondues, détenu par Christine Girard.

Elle pourrait même devenir la première haltérophile à réaliser un lever de plus de 100 kg à l’épaulé-jeté aux Jeux du Québec, un objectif réaliste croit l’entraîneur, qui est également son père.

Andréanne Messier (63 kg) et Magalie Roux (plus de 63 kg) pourraient elles aussi faire tomber des records dans leur catégorie de poids, tout comme le jeune Matt Darsigny (51 kg) chez les garçons.

Selon les calculs d’Yvan Darsigny, tenant compte des plus récents résultats à l’entraînement de ses athlètes, pas moins de onze records seraient à porter de main pour ses protégés. « On espère en faire tomber entre cinq et sept », lance l’entraîneur Darsigny.

La compétition d’haltérophilie sera présentée dans le 2e bloc des Jeux du Québec du 3 au 7 mars.

image