26 décembre 2013
Soeur Adrienne Mandeville 105 ans
La pianiste du Bon Dieu
Par: Le Courrier

Si les Dominicaines de Belgique ont eu leur soeur Sourire, les Soeurs de la Présentation de Marie peuvent se vanter d’avoir la pianiste du Bon Dieu, en la personne de Soeur Adrienne Mandeville, une virtuose plus que centenaire!

À l’âge respectable de 105 ans, Sr Mandeville a trouvé la façon de se garder jeune en s’exerçant au piano régulièrement et en donnant près de cinq concerts par année avec quelques soeurs de sa communauté.

Pouvoir jouer du piano est pour elle une véritable bénédiction.Atteinte de surdité et de cécité partielles, elle continue de se faire plaisir et aussi de faire plaisir à ses consoeurs en s’exerçant aussi souvent que possible.Elle joue aujourd’hui de mémoire des classiques du répertoire, avec un aplomb et une étonnante dextérité, malgré le poids des années. « Faire de la musique, ça m’apporte beaucoup de joie intérieure, mentionne Soeur Adrienne. Je joue un peu moins vite qu’avant, parce que mes mains sont pleines d’arthrite, mais ma tête est encore correcte! J’ai encore mes notes, les mélodies… Tout ça me vient naturellement, sans effort. Le Seigneur est bon, et c’est lui qui veut que je fasse encore tout ça. »Ce n’est évidemment pas d’hier qu’elle s’adonne au piano. On ne peut certes pas parler d’une vocation tardive dans son cas puisque c’est à l’âge de huit ans qu’elle a voulu s’initier à la musique. « Je n’étais pas douée pour le sport, alors mon père m’a acheté un piano! Pendant mes premières années au couvent, à Cowansville, j’y ai davantage appris la méthode. Après six années au couvent, je suis entrée en communauté et j’ai continué à donner des leçons. Le piano, ça a été ma vie et ça m’a gardée jeune! », dira entre deux mélodies celle qui célèbrera bientôt ses 85 ans de vie religieuse.La plupart du temps, c’est Sr Adrienne qui avait la tâche d’accompagner au piano les chants à l’église. Son amour du Seigneur et de la musique ne s’est jamais démenti au fil des années. D’ailleurs, c’est avec beaucoup de hâte qu’elle prépare les concerts à venir. Pour le prochain spectacle prévu dans quelques jours, chants de Noël et chants religieux seront au menu. C’est avec conviction que Soeur Adrienne annonce qu’elle n’est pas à la veille de s’arrêter. « J’en ai besoin! Ça me garde jeune et ça me donne le goût de la prière. Je me dis que le Bon Dieu est content qu’on mette de la joie dans la maison, il veille sur nous! », conclut la religieuse à la foi inébranlable.

image