20 août 2020
La Piazzetta change de main
Par: Jean-Luc Lorry

Propriétaire de La Piazzetta de Saint-Hyacinthe depuis son ouverture en 2003, Sylvain Ayotte a vendu son restaurant du centre-ville à Marcèle Portelance et à son fils Marc-Antoine Lacasse (absent sur la photo). Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Installé au centre-ville depuis 2003, le restaurant La Piazzetta change de main. Dernièrement, Sylvain Ayotte a cédé son commerce à Marcèle Portelance et à son fils Marc-Antoine Lacasse.

Publicité
Activer le son

« C’est une histoire de cœur. J’ai mis ma carrière de côté pour vivre une autre expérience professionnelle avec ma famille », indique Marcèle Portelance en entrevue au COURRIER.

Auparavant, la nouvelle copropriétaire était gestionnaire en tourisme et a possédé différents commerces.

Son fils Marc-Antoine Lacasse connaît bien le secteur de la restauration puisqu’il est propriétaire de deux Piazzetta situés à Québec. Il y a quelques années, M. Lacasse a été copropriétaire du restaurant Pacini des Galeries St-Hyacinthe.

« Nous voulons garder l’âme du restaurant tout en lui donnant une personnalité spécifique adaptée à la clientèle et au quartier. Nous comptons personnaliser notre Piazzetta en utilisant des produits du terroir », mentionne Mme Portelance, qui réside au centre-ville depuis cinq ans.

Occasion de vente

L’ancien propriétaire de La Piazzetta de Saint-Hyacinthe, Sylvain Ayotte, dit qu’il ne cherchait pas à vendre son restaurant quand on est venu frapper à sa porte. « J’étais prêt à passer à autre chose quand j’ai reçu une offre d’achat. Aujourd’hui, je suis propriétaire de trois food trucks qui vendent des queues de castor », précise-t-il lors d’un entretien téléphonique.

Toutefois, il restera propriétaire de la bâtisse située au coin de la rue des Cascades et de l’avenue Saint-Simon.

« Depuis notre ouverture, il y a 16 ans, notre clientèle a augmenté régulièrement. À part depuis 2017, l’année où une firme d’avocats et une institution financière ont quitté le centre-ville », indique M. Ayotte.

Originaire de Shawinigan, Sylvain Ayotte se souvient que cela n’a pas été facile de faire sa place au centre-ville. « Le fait d’arriver avec une bannière a aidé. J’étais en contact avec la maison mère. »

La pandémie de COVID-19 n’a pas affecté outre mesure son commerce.

« La première semaine où les restaurants ont été autorisés à rouvrir leur salle à manger, j’ai été estomaqué par le retour de la clientèle. Oui, il y a eu une baisse d’achalandage en raison du respect des normes sanitaires, mais nos clients sont revenus. J’ai zéro inquiétude pour l’avenir de La Piazzetta. Le restaurant dispose d’une belle terrasse et de clients fidèles », termine sans regret Sylvain Ayotte.

image