29 juillet 2021
La préfet Francine Morin quitte la politique
Par: Eliane Tremblay-Moreau

Francine Morin. Photo gracieuseté

La mairesse de Saint-Bernard-de-Michaudville et préfet de la MRC des Maskoutains, Francine Morin, ne se représentera pas aux prochaines élections municipales du 7 novembre.

Publicité
Activer le son

Mme Morin a décidé de laisser sa place à la relève après 26 ans à titre de mairesse et 16 ans comme préfet. « Je vais encore m’impliquer dans des comités si je peux apporter de l’aide, ça va me faire plaisir », souligne Francine Morin.

Un curriculum vitae bien garni

Francine Morin a commencé son implication dans la communauté en tant que membre du comité d’école, marguillière, puis commissaire d’école à la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe de 1980 à 1993. Elle a aussi été intervenante à La Clé sur la porte pendant environ trois ans dans les années 90 où elle travaillait principalement de nuit. Mme Morin a été en plus administratrice au conseil d’administration du Réseau Santé Richelieu-Yamaska.

Élue par acclamation comme conseillère de Saint-Bernard en 1983, elle subira une défaite quatre ans plus tard. Elle jure qu’on n’allait pas la reprendre à ce jeu, mais, quelques années plus tard, des citoyens lui demandent de se présenter pour défendre un dossier délicat d’asphaltage des rangs. En 1991, elle est réélue conseillère par acclamation, puis succédera à Clément Robert à titre de mairesse de Saint-Bernard-de-Michaudville en 1995.

Mme Morin a su gagner le respect et la confiance de ses pairs à la table de la MRC en tant que préfet de 2005 jusqu’à aujourd’hui. S’ajoutent à cela ses nombreuses implications au sein de la Conférence régionale des élus de la Montérégie Est, du Centre local de développement Les Maskoutains ainsi que du Comité régional de concertation Immigration.

Ses fiertés

La réalisation dont elle est la plus fière est l’aménagement du parc François-Xavier Desrosiers à Saint-Bernard-de-Michaudville. « Il était important de travailler pour le bien-être des familles et je suis très contente du beau parc que la municipalité possède », mentionne Francine Morin.

Pour ce qui est de la MRC des Maskoutains, Mme Morin est fière de Forum-2020. L’organisme sans but lucratif Forum-2020, intégré depuis peu à Saint-Hyacinthe Technopole, a pour mission de dynamiser le développement démographique dans la région au moyen de l’immigration. L’organisme aide les immigrants qui désirent s’installer dans la grande région de Saint-Hyacinthe afin de maximiser leurs chances de trouver un emploi à la hauteur de leurs compétences et ainsi dynamiser l’économie et la démographie régionales.

« Un changement démographique causé par le vieillissement de la population et la baisse de la natalité étaient prévus pour 2020. Il fallait trouver un moyen pour lutter contre les conséquences économiques et sociales que ça aurait apportées. La MRC des Maskoutains, la Ville de Saint-Hyacinthe, la Chambre de commerce et de l’industrie des Maskoutains, la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe, le Centre de Santé et des Services sociaux Richelieu-Yamaska, le Centre local de développement Les Maskoutains et le Cégep de Saint-Hyacinthe se sont unis pour augmenter la population », mentionne-t-elle.

Femme en politique

Francine Morin a été l’une des premières femmes en politique dans la région de Saint-Hyacinthe. Elle a été la première mairesse de Saint-Bernard-de-Michaudville ainsi que la première femme préfet à la MRC des Maskoutains.

« J’étais la seule femme parmi plusieurs hommes. Ils ont dû s’habituer à la présence de femmes dans le conseil, mais j’ai toujours été accueillie à bras ouverts! Je me considère chanceuse », indique-t-elle. Elle a notamment été proclamée Femme d’influence 2013 par l’AFEAS Richelieu-Yamaska.

C’est avec le cœur serein que Mme Morin clôt son chapitre politique. « Je voudrais remercier tous mes collègues élus, les directeurs généraux, la Municipalité et les employés pour tout le support et l’aide qu’ils m’ont apportés. Je ne prends pas tout le mérite pour toutes ces réalisations. J’ai travaillé avec des personnes incroyables qui ont permis que chaque chose se réalise. Tout était un travail d’équipe et rien n’aurait été possible sans eux », conclut-elle.

image