31 mai 2012
Égout du secteur Petit-Rang
La Présentation à la rescousse
Par: Le Courrier

La municipalité de La Présentation, à l’Ouest de Saint-Hyacinthe, est disposée à prolonger son réseau d’égout sanitaire de manière à desservir les Maskoutains qui habitent le long du rang des Petits-Étangs, du chemin Petit-Rang et d’une partie du boul. Laframboise, dans le quartier Saint-Thomas-d’Aquin.

publicité

Tel est le message qu’une dizaine de résidants de ce secteur ont communiqué aux élus municipaux de Saint-Hyacinthe à leur séance du 22 mai. « Ça ne coûterait absolument rien à la Ville. La Présentation n’a besoin que d’un signe de vous autres », a expliqué le porte-parole du groupe, Simon Fontaine, en prenant la parole à la période des questions pour demander au conseil de reconsidérer sa position dans le dossier.

M. Fontaine avait déjà évoqué la possibilité d’une desserte par La Présentation au cours d’une séance d’information que la Ville a tenue à Sainte-Rosalie le 25 avril pour expliquer l’abandon de certains projets de prolongement d’égout. Mais cette fois-ci, ce résidant du Petit-Rang avait en main une pétition portant la signature de 50 citoyens favorables à une desserte par La Présentation, soient tous les propriétaires concernés, sauf un. Les pétitionnaires ont aussitôt obtenu l’appui du conseiller du district Saint-Thomas-d’Aquin, Guylain Coulombe. « Ces gens se sont pris en main, il n’y a pas eu de tordage de bras. Que ce secteur soit desservi par La Présentation, ça a du sens : je crois que les coûts du projet seront à la baisse. De plus, l’eau potable utilisée par ces gens-là provient de La Présentation. Ils ne demandent rien à la Ville : tout ce dont ils ont besoin, c’est d’un règlement d’emprunt », a fait valoir M. Coulombe, manifestement bien au fait du dossier.

Pas de pompage

Pour la cinquantaine de propriétaires concernés dans Saint-Thomas-d’Aquin, la desserte en égout par La Présentation comporte un énorme avantage.

Comme les eaux usées s’écouleraient par gravité vers la station d’épuration de la municipalité, il ne serait pas nécessaire de les pomper pour les évacuer, ce qui serait le cas pour un raccordement au réseau d’égout de Saint-Hyacinthe, via le boul. Laframboise. Les propriétaires avaient rejeté cette option il y a deux ans lorsqu’ils ont appris que l’installation d’une station de pompage ferait grimper le coût du projet de 500 000 $ ou 600 000 $. « Ça aurait augmenté ma facture à 58 000 $ tandis que là, ce serait autour de 17 000 $ ou 20 000 $ », a souligné M. Fontaine.Les pétitionnaires ne voient que des avantages à un branchement au réseau d’égout de La Présentation. Ils n’auraient pas à rendre leurs installations sanitaires conformes à la réglementation municipale d’ici le 31 décembre 2113, ils pourraient utiliser à autre chose l’espace occupé par le champ d’épuration et en étant raccordées à l’égout, leurs propriétés prendraient automatiquement de la valeur.La mise en oeuvre de la solution « La Présentation » permettrait de réaliser, mais d’une manière différente, les phases II et III du projet de desserte en égout du secteur Laframboise qu’avait planifiées la Ville de Saint-Hyacinthe il y a quelques années. Quant à la phase I, soit le prolongement du réseau d’égout de Saint-Hyacinthe jusqu’à la hauteur du 8190, boul. Laframboise, elle deviendrait un projet distinct du reste puisque les phases II et III n’en dépendraient plus. Sur ce tronçon de Laframboise, 50 propriétaires sur 52 ont signé tout récemment une nouvelle pétition pour réclamer la desserte en égout, a indiqué Paul-André Fontaine, frère de Simon Fontaine et porte-parole des pétitionnaires. Il a expliqué que sur ce segment de la rue Laframboise, les eaux usées devraient être refoulées jusqu’au point où elles pourraient s’écouler par gravité dans le réseau d’égout. Or, la station de pompage nécessaire à cette opération existe déjà, au coin de la rue Sansoucy. Le projet de branchement pourrait donc se concrétiser à un coût acceptable pour les propriétaires, d’où leur requête.Mais ce printemps, la Ville a annoncé son intention d’abandonner le projet du secteur Laframboise, phase I, II et III, et cela malgré l’existence d’une alternative – la desserte par La Présentation – qui conviendrait à tout le monde. Étrangement, la Ville n’a jamais évoqué cette possibilité lorsqu’elle a expliqué sa décision, que ce soit en conférence de presse ou lors de séances d’information.

image