28 mai 2015
La recherche de logement : un travail sérieux
Par: Le Courrier
Publicité
Activer le son

Le comité Logemen’mêle veut mettre en garde les citoyens locataires à la recherche de logement, de prendre le premier ­logement visité. Pour faire une bonne ­recherche de logement, il est nécessaire de se fixer des critères de prix, de grandeur, de hauteur (jusqu’à quel étage êtes-vous prêt à monter votre épicerie régulièrement?), de tranquillité, en plus d’évaluer vos besoins de ­proximité des différent services qui vous sont nécessaires (écoles, hôpitaux, parcs, etc.).

Il faut malheureusement aussi voir les ­réalités du parc locatif actuel qui contient beaucoup d’endroits bruyants, non entretenus, chers, inaccessibles et insalubres. Il faut aussi en visiter plusieurs pour être en ­mesure de faire un choix éclairé.

Lors de la visite, outre l’espace, vous devez vérifier l’étanchéité des portes et fenêtres, les robinets, le bas et le haut des murs, ­l’armoire sous l’évier, les odeurs, etc. À ­partir du moment où un appartement vous intéresse, l’organisme conseille de faire une petite recherche quant à l’environnement, le compte Hydro-Québec (1 888 385-7252 #2), les bruits le soir et la nuit, l’ensoleillement et autres facteurs qui peuvent influencer votre qualité de vie dans ce ­logement et son prix.

Si le logement a besoin de rénovations ou de réparations celles-ci doivent être ­inscrites au bail avec la date des travaux si ces travaux ne sont pas faits avant le ­déménagement.

Le mot d’ordre quand un logement nous intéresse, c’est la négociation (pour le prix, les rénovations et les services). Quand vous êtes un bon locataire qui paie tous les ­premiers du mois, qui n’endommage pas l’appartement et qui l’entretient correctement pendant toute la durée du bail, il faut vendre ces qualités auprès du futur propriétaire, car un locataire qui entretient son ­logement et qui paie régulièrement à tous les premiers du mois, ça vaut son pesant d’or.

Pour le déménagement, quelques conseils. Faites vos changements d’adresse auprès de vos fournisseurs, abonnements et correspondants vous-même, vous allez économiser. Cherchez un déménageur le plus tôt possible et renseignez-vous afin de connaître la possibilité de déménager une journée ou deux plus tôt, ce sera encore une économie. Paquetez tout ce qui est superflu à l’avance; gardez un couvercle par ­personne, quelques vêtements de rechange par personne, un ensemble serviette par personne, etc., vous pourriez être surpris des choses dont on peut se passer!

Les choses lourdes dans les petites boîtes et les légères dans les grosses. On peut ­numéroter les boîtes et garder une description associée aux numéros de la boîte pour repérer facilement vos objets un coup rendu. La journée du déménagent, prévoyez sandwichs et boissons préparées la veille. Il est parfois utile, quand vous arrivez à ­destination, de prendre des photos des lieux, particulièrement s’il y a des travaux non faits, ou des choses qui n’ont pas été vues lors de la visite et il peut aussi être utile de prendre des photos de l’état des lieux de l’appartement que vous laissez.

Le propriétaire est supposé livrer le ­logement en bon état d’habitabilité et de garantir la quiétude des lieux loués pour que le locataire puisse jouir paisiblement de son logement.

Les nombreux déménagements coûtent très cher en argent et en temps. Le Comité Logemen’mêle prône toujours de rester dans son logement le plus longtemps ­possible et d’exiger du propriétaire les ­rénovations, les réparations et la quiétude des lieux. Pour toute question, on peut joindre le comité au 450 502-5643.

image