8 novembre 2018
La SDC renonce à la gestion du Marché public
Par: Rémi Léonard
Saint-Hyacinthe Technopole dépannera la SDC en assumant la gestion du Marché jusqu’au 31 décembre 2018. Rappelons que les travaux de réfection sont sous la responsabilité de la Ville de Saint-Hyacinthe, propriétaire du bâtiment. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Saint-Hyacinthe Technopole dépannera la SDC en assumant la gestion du Marché jusqu’au 31 décembre 2018. Rappelons que les travaux de réfection sont sous la responsabilité de la Ville de Saint-Hyacinthe, propriétaire du bâtiment. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Sans directeur général depuis la fin du mois d’octobre, la SDC centre-ville a annoncé la semaine dernière dans son infolettre qu’elle « passait le flambeau » à Saint-Hyacinthe Technolople dans la gestion du Marché public.

publicité

Joint hier, le directeur général de Saint-Hyacinthe Technopole, André Barnabé, a confirmé qu’il a été convenu que son organisme assure la gestion des baux extérieurs et de l’entretien ménager au Marché, et ce, jusqu’à la fin de la présente année. Rien n’est décidé pour la suite en 2019, a bien spécifié M. Barnabé.

Il a aussi rappelé que la gestion des baux intérieurs était déjà sous la responsabilité de son organisme. Saint-Hyacinthe Technopole n’a été contactée que tout récemment, à la suite du départ de Simon Cusson, pour dégager la SDC de cette tâche de gestion, a indiqué André Barnabé. L’organisation n’assumera toutefois pas le volet d’animation du Marché, auparavant rempli par la SDC. Pour s’occuper de ce court mandat, Saint-Hyacinthe Technopole n’a pas exigé de compensation financière, a aussi affirmé André Barnabé.

La Ville de Saint-Hyacinthe, qui est propriétaire du bâtiment, a indiqué lundi par le biais de son directeur général, Louis Bilodeau, que la SDC avait demandé « en cours d’année » à être délestée de ce mandat. Le fait que l’organisme se retrouve sans directeur général a simplement accéléré les choses, a-t-il précisé.M. Bilode

au a aussi rappelé que, lors du dernier renouvellement des baux intérieurs, il y a trois ans, la Corporation de développement commercial (CDC), dirigé par Sylvain Gervais, était alors le gestionnaire. Créée après la dissolution de la CDC, Saint-Hyacinthe Technopole a donc poursuivi le mandat depuis. La Ville s’est donc naturellement tournée vers Saint-Hyacinthe Technopole, qui a montré une « ouverture » à s’occuper de cette gestion connexe à celle dont elle s’occupait déjà.

Où est Simon?

Soulignons que le départ de Simon Cusson de la SDC est toujours marqué par une complète opacité. Aucune précision n’a été apportée sur les raisons qui ont mené à cette séparation. LE COURRIER attend toujours un retour de la part des administrateurs de la SDC pour connaître la situation qui prévaut maintenant au sein de l’organisme. 

image