9 avril 2020
Hockey
La structure des Gaulois perd Chambly
Par: Maxime Prévost Durand

La structure des Gaulois n’aura plus accès aux joueurs provenant de Chambly à compter de la prochaine saison. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le bassin de joueurs de la structure des Gaulois de Saint-Hyacinthe sera un peu plus restreint dès la prochaine saison. Les joueurs provenant de l’Association de hockey mineur de Chambly feront dorénavant partie du territoire de recrutement de la structure des Riverains du Collège Charles-Lemoyne.

Publicité
Activer le son

Cette décision de la Ligue de hockey midget AAA du Québec et de Hockey Richelieu est tombée à la fin février pour répondre à une difficulté de la part du Collège Français, affilié aux Riverains, de former ses équipes de premier niveau, soit à partir du pee-wee AAA relève.

« L’objectif est d’équilibrer les territoires de recrutement de chacune des quatre franchises du territoire de Hockey Richelieu afin d’assurer une pérennité pour les années à venir pour la structure des Gaulois et la structure des Riverains », a indiqué Hockey Richelieu sur son site Web.

Le bassin des Gaulois en vue de la prochaine saison s’étendra donc de Sorel à Saint-Hyacinthe, en passant par la région de Beloeil et de Boucherville.

Chez les Gaulois, la nouvelle arrive sous la forme d’une certaine déception. « On avait une douzaine de joueurs [de Chambly ou de Carignan] qui faisaient partie de nos équipes de pee-wee à midget AAA cette saison, a souligné le directeur général des Gaulois, Benoit Rajotte, en entrevue au COURRIER. C’est un bassin qui nous a amené des joueurs de qualité dans les dernières années, alors c’est sûr que ça peut faire mal. »

Parmi ces joueurs, il y a notamment les frères Mathieu et Pierre-Olivier Joseph, qui ont fait leur route jusqu’à la LNH et la AHL après leur passage avec les Gaulois. Plus récemment, Raphaël Lavoie est aussi passé par l’organisation maskoutaine et il vient tout juste de signer un contrat avec les Oilers d’Edmonton.

Devant cette nouvelle réalité, les Gaulois devront rebrasser leurs cartes. « On devra faire en sorte de développer encore plus le reste de notre territoire. [Ce sera important] d’offrir ce que les gens recherchent et s’assurer qu’on offre un service à la hauteur des attentes. À Saint-Hyacinthe, certains joueurs ne sont pas nécessairement attirés par le Vert et Noir, donc c’est quelque chose qu’on doit travailler. On veut améliorer notre offre de services », a ajouté M. Rajotte.

En plus des équipes du Vert et Noir à Saint-Hyacinthe, la structure des Gaulois compte également celles du Noir et Or de l’école De Mortagne à Boucherville.

Des joueurs protégés

En vue de la prochaine campagne, quatre joueurs sont exclus de cette nouvelle mesure. Il s’agit du défenseur Igor Mburanumwe et de l’attaquant Louis-Philippe Fontaine, de l’équipe midget AAA, et du défenseur Tyler Sondergaard et de l’attaquant Félix Champagne, de l’équipe midget espoir.

« Ils nous appartiennent automatiquement, a précisé Benoit Rajotte, en citant une clause de cette nouvelle mesure adoptée. Si toutefois ils sont retranchés, ils vont passer au Collège Charles-Lemoyne avant de devenir disponibles aux autres équipes. »

Pour tous les autres joueurs provenant de Chambly et Carignan qui faisaient déjà partie de la structure des Gaulois, avec les équipes pee-wee et bantam du Vert et Noir de l’école Fadette, ils auront le choix de rester à Saint-Hyacinthe ou d’aller avec le Collège Français. Pour ce qui est des joueurs atome AA qui étaient destinés à faire le saut dans les rangs pee-wee AAA relève, ils seront automatiquement redirigés vers le Collège Français.

image