8 mars 2012
Prorec
La valorisation au coeur du succès de l’entreprise
Par: Le Courrier
Stéphane Le Moine, dirigeant de l'entreprise Prorec.

Stéphane Le Moine, dirigeant de l'entreprise Prorec.

Réduire les coûts dans les élevages du Québec, c’est un passage obligé pour les producteurs agricoles depuis plusieurs années déjà. C’est d’ailleurs à ce titre, alors qu’ils tentaient de trouver des solutions moins coûteuses à appliquer sur leur ferme, que Stéphane Le Moine, son frère Martin et sa belle-soeur, Rachel Carrier, ont eu l’idée de se lancer en affaires, en 1996. L’aventure a été concluante et au cours des cinq dernières années, le chiffre d’affaires de Prorec a connu une croissance de 300 %.

publicité

L’entreprise maskoutaine récupère des résidus d’usines de transformation alimentaire dédiées à l’alimentation humaine, 24 heures sur 24, et ce, sept jours sur sept. Elle les trie, les caractérise et les transforme pour l’alimentation animale. Elle s’approvisionne en Ontario et au Québec et ses produits sont vendus principalement à des producteurs qui fabriquent leur moulée à la ferme ainsi qu’à des meuneries du Québec.

À ses débuts, Prorec possédait un camion. Elle en a maintenant huit. Et depuis cinq ans, elle est passée de 15 à 40 employés, et ce, après s’être relevée de deux incendies, deux années de suite, en 1999 et en 2000. D’autres embauches sont prévues en 2012. Pas étonnant que Stéphane Le Moine parle de persévérance comme l’une des qualités essentielles d’un bon entrepreneur.

Être innovateur

Savoir bien s’entourer, offrir un service hors pair et investir dans les bons équipements sont également des valeurs sûres pour réussir, estime-t-il. « Nous consacrons 2,5 % de notre budget annuel à la recherche et au développement » , précise M. Le Moine.

Ces années-ci, avec le coût élevé des grains, les acheteurs ou fabricants de moulées font des pieds et des mains pour trouver des façons d’économiser. C’est ce qui explique en partie le succès des entreprises comme Prorec qui ont développé des sous-produits permettant de diminuer la portion de céréales nécessaire dans les moulées, tout en procurant aux animaux une alimentation saine et complète.

Du développement durable

En 2003, Prorec a remporté un prix pour sa gestion responsable des matières résiduelles, aux Phénix de l’Environnement. De plus, elle a obtenu le titre convoité d’entreprise manufacturière de l’année au Gala des Affaires, en 2009.

« La protection de l’environnement prend de plus en plus de place dans les usines et ce que nous offrons à nos clients, c’est une solution misant sur le développement durable. C’était ça en 1996 et nous poursuivons fièrement sur cette lancée, entourés d’une équipe d’employés formidables et dévoués », se réjouit l’homme d’affaires.Fiche signalétiqueNom de l’entreprise : Prorec inc.Dirigeant : Stéphane Le MoineAnnée de fondation : 1996Municipalité : Saint-HyacintheSecteurs d’activité : Biotechnologie et agroalimentaire Marché : le Québec et l’OntarioSite Internet : www.prorec.ca

image