19 mai 2016
Centre des congrès
La Ville prête pour l’appel d’offres
Par: Benoit Lapierre

Une importante étape en vue de la mise en chantier du futur centre de congrès municipal sera bientôt franchie à la Ville de Saint-Hyacinthe.

Publicité
Activer le son

Le conseil municipal a autorisé lundi le lancement de l’appel d’offres aux entrepreneurs généraux, de même que les conditions particulières qui encadreront le processus d’octroi du contrat.

Tel que le lui permet la Loi sur les cités et villes, la Ville choisira l’entrepreneur qui réalisera les travaux en recourant à un système de pondération et d’évaluation des offres. La grille d’évaluation a aussi été approuvée par les élus lundi.

Les prix soumis et la conformité des soumissions au devis d’appel d’offres ne sont donc pas les seuls critères qui seront considérés. Le directeur général de la Ville de Saint-Hyacinthe, Louis Bilodeau, a expliqué que la Ville veut s’assurer que le chantier sera confié à une entreprise qui possède toutes les compétences requises pour ce type de projet.

En ouvrant la séance du conseil, le maire Claude Corbeil a annoncé que l’avis d’appel d’offres paraîtrait dès ce jeudi sur le Système électronique d’appel d’offres du gouvernement du Québec (SEAO) et que la Ville serait en mesure d’octroyer le contrat le 20 juin, en vue d’un démarrage des travaux début juillet. « Le projet progresse bien », a-t-il lancé.

L’appel d’offres ne concerne que la construction du centre des congrès de 25 M$, ce qui confirme que le partenaire privé de la Ville dans le projet, Les Centres d’achat Beauward, choisira lui-même la firme qui mettra en chantier l’hôtel de 40 M$ qui desservira le centre des congrès avec ses 200 chambres, sous une bannière dont l’identité n’est pas encore connue.

La confection des plans de l’ensemble du complexe a été supervisée par la firme NEUF Architecte(s) en vertu du contrat de 880 448 $ que la Ville lui a octroyé le 31 août 2015, là aussi après utilisation d’une grille de pondération. NEUF Architecte(s) a fait appel à plusieurs sous-traitants : Kanva, en architecture, Cima+, Leroux+Cyr et Blondin Fortin, et ingénierie et Camdi Design, pour l’aménagement intérieur.

La Ville attend aussi les résultats d’un appel d’offres qu’elle a lancé le 12 mai pour le déplacement des infrastructures souterraines dans le cadre du projet. Par ailleurs, un stationnement sous-terrain dont le coût est estimé à 6 M$ sera intégré à l’ensemble. Cette portion du projet est incluse dans l’appel d’offres lancé aujourd’hui, mais c’est Beauward qui doit assumer entièrement cet investissement.

image