17 juillet 2014
Terrain de l'Exposition
L’accès « Blanchet » devient « Millet »
Par: Le Courrier

Il ne se sera pas écoulé beaucoup de temps avant que la Ville de Saint-Hyacinthe décide de débaptiser la nouvelle voie d’accès au site de l’Exposition agricole qui a été aménagée ce printemps du côté de l’avenue Pratte, à l’est du site.

Les panneaux « rue Blanchet » qui étaient apparus en juin en bordure de cet accès, aux intersections Pratte et Pagé, ont été enlevés la semaine dernière. Ils seront remplacés par d’autres portant l’inscription « rue Millet », du nom de l’artère qui se prolonge maintenant jusqu’au terrain de l’Expo.

Pour bien des gens sans doute, Millet était le seul nom qui convenait pour identifier un nouveau segment de rue qui se trouve au bout de l’artère du même nom, et à peu près dans le même axe. La rue Blanchet est aussi placée dans cet axe, mais elle aboutit au site de l’Expo sur son flanc ouest, bien loin de l’accès Millet.Le choix du toponyme « Blanchet » pour désigner l’entrée de la rue Millet avait laissé presque sans voix les dirigeants de l’Expo. Ils n’en revenaient tout simplement pas.« Devant les préoccupations manifestées par la direction de l’Exposition agricole, le conseil municipal a décidé que c’est l’appellation « Millet » qui serait utilisée durant l’exposition. Mais le conseil envisage de réexaminer cette question toponymique au cours des prochaines semaines », a annoncé jeudi dernier Joëlle Jetté, chef de la division Relations publiques à la Ville de Saint-Hyacinthe. Les panneaux « rue Millet » devaient être installés peu après, à la grande satisfaction de Richard Robert, le directeur général de l’Expo.« Nous sommes bien contents. Dans le fond, c’est ce qu’on voulait. La Ville nous a envoyé un courriel pour nous aviser du changement et pour nous dire que le comité de toponymie allait se pencher sur la question après l’Expo », a indiqué M. Robert.Si la Ville les consulte plus tard sur le sujet – et c’est ce à quoi il s’attend -, son organisation exprimera le même point de vue : le nom Millet doit rester, pour éviter que deux accès au terrain de l’Expo portent le même nom.Interrogé sur cette affaire, Bernard Barré, le conseiller municipal qui siège au comité de toponymie, a laissé entendre que l’imbroglio était né dans l’appareil administratif. « Il y a eu une sorte de confusion à l’interne, comme si nos départements ne s’étaient pas parlés. L’important, c’est que les choses rentrent dans l’ordre avant l’Expo. On verra après », a-t-il commenté.Avant de se prononcer sur le cas de l’accès Millet-Blanchet, il préfère attendre le retour du représentant du district Sacré-Coeur, David Bousquet, actuellement en excursion dans l’Himalaya. « On verra la suite quand il reviendra. Le conseiller de la place est la meilleure personne pour nous diriger là-dedans », estime-t-il.C’est le conseiller Bousquet qui avait révélé, en avril, l’intention de la Ville de prolonger la rue Millet jusqu’au site de l’Expo et au nouveau stationnement de 300 cases du complexe des trois glaces. Le passage nécessaire existait déjà, entre l’avenue Pratte et la rue Pagé. C’était le segment non aménagé de l’emprise de la rue Millet, qui était toujours resté à l’état d’un corridor vert muni de trottoirs.La Ville devait profiter de l’occasion pour passer une conduite d’aqueduc qui allait boucler le réseau dans le secteur. Des travaux mineurs – l’adoucissement d’une courbe – étaient aussi prévus du côté de la rue Blanchet, l’accès au site de l’Expo du côté ouest. Avec la construction du stationnement, le tout représentait une intervention de 1,35 million $. Ces travaux ont été entièrement réalisés au printemps par les employés municipaux.

image