22 août 2013
Sainte-Marie-Madeleine
Lacombe riposte
Par: Le Courrier
Simon Lacombe, maire de Sainte-Marie-Madeleine

Simon Lacombe, maire de Sainte-Marie-Madeleine

Le maire sortant de la paroisse de Sainte-Marie-Madeleine, Simon Lacombe, nie en bloc tout ce que son adversaire aux élections municipales, Gérard Beauchemin, a raconté à son sujet en annonçant sa candidature au COURRIER.

publicité

« Je n’ai pas l’habitude de m’occuper de mes adversaires, mais là, c’est allé trop loin. Simon Lacombe n’est pour aucune fusion, ni avec Saint-Hyacinthe, ni avec le village de Sainte-Madeleine », a-t-il rétorqué.M. Beauchemin avait laissé entendre que le maire Lacombe étudiait la possibilité d’un regroupement de la paroisse avec la ville de Saint-Hyacinthe. « Je suis contre les fusions avec qui que ce soit », martèle-t-il.Il a aussi fait remarquer que si M. Beauchemin agit comme représentant du syndicat de base de l’UPA à la MRC Les Maskoutains, lui, en revanche, préside le comité consultatif agricole de la MRC. « Très humblement, je connais les dossiers aussi bien que lui », soutient-il.Il affirme aussi que, contrairement à ce que M. Beauchemin a allégué, il a toujours dirigé correctement les séances du conseil, sans couper court à la période des questions. « Je me demande où il a pris ça, que je pars avant la fin. Je n’ai jamais quitté une réunion avant qu’elle ne soit finie, et la porte (de la salle du conseil, les soirs de séance) est toujours débarrée à huit heures moins cinq, au plus tard. »Dans le dossier de la sécurité incendie, il a expliqué que c’était dans le but d’obtenir une protection moins coûteuse et plus efficace qu’il s’était engagé dans des discussions avec Saint-Hyacinthe. « Mais les pompiers vont rester à Sainte-Marie-Madeleine, les camions aussi, et ça va prendre l’accord du village pour que ça se fasse. M. Beauchemin est trop vite dans ses nouvelles; il voit des problèmes où il n’y en a pas. »Simon Lacombe a ajouté que son adversaire avait oublié de mentionner qu’en plus de son expérience aux élections de 2009, il avait d’abord été candidat à la mairie de Sainte-Marie-Madeleine en 1977; il avait été vaincu par le maire sortant, Normand Palardy, par 361 voix contre 154.

image