11 septembre 2014
Lutte
L’ambition de Victory Ring
Par: Maxime Prévost Durand
Nicolas Jalbert et Pascal Charland présenteront le premier gala de Victory Ring aux Loisirs La Providence le 13 septembre. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Nicolas Jalbert et Pascal Charland présenteront le premier gala de Victory Ring aux Loisirs La Providence le 13 septembre. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Une nouvelle organisation de lutte voit le jour à Saint-Hyacinthe. Victory Ring, un projet de Pascal Charland et Nicolas Jalbert, présentera ses deux premiers galas cet automne, dont un le 13 septembre aux Loisirs La Providence. Leurs ambitions sont grandes et leur vision est claire : ils veulent devenir la WWE à l’échelle québécoise.

La lutte a connu certes des jours meilleurs au Québec. Elle a peut-être perdu de sa crédibilité au fil du temps, mais Pascal Charland, un homme impliqué dans le monde de la lutte depuis 2011, souhaite être pris au sérieux avec ce nouveau projet qu’est Victory Ring.

« On ne me fera pas croire que la lutte est morte au Québec, soutient-il. Elle n’est pas morte, elle est juste sur respirateur artificiel et personne n’est venu la booster. »

Sa collaboration avec Nicolas Jalbert, un amateur de lutte et un ami de plusieurs lutteurs, a vu le jour en septembre dernier. Depuis, ils se sont notamment entourés de l’ex-lutteur de la WWF dans les années 80, Raymond Coutu, qui agira à titre de personne-ressource. « C’est notre petit trésor caché, fait savoir M. Charland. Il apporte beaucoup de crédibilité. »

Parmi les lutteurs que l’on pourra voir dans les galas de Victory Ring, on compte notamment Billy Gibson, « la future star du Québec » selon Pascal Charland, Alex North et la vedette montante MG Animal. Plusieurs nouveaux du métier auront aussi une chance de se prouver. « On souhaite que ce soit un tremplin pour les jeunes lutteurs afin de devenir des vedettes, ou même pour les lutteurs qui n’ont pas la bonne direction créative présentement. On aimerait bien pouvoir lancer de nouvelles vedettes », avoue Nicolas Jalbert.

Le gala du 13 septembre, aux Loisirs La Providence, mettra la table pour couronner un premier champion à Victory Ring. Un tournoi à la ronde déterminera qui accédera aux demi-finales, qui seront présentées au second gala, le 15 novembre. Lors de ce deuxième rendez-vous, Victory Ring connaîtra l’identité de son premier champion.

Pour tous les détails, on consulte le www.victory-ring.com.

image