1 octobre 2015
Lancement du projet de sensibilisation du bassin versant de la rivière des Hurons : Vision 2015-2020
Par: Le Courrier
Sur la photo, de gauche à droite, Normand Teasdale, 2e vice-président de la Fédération de l’UPA de la Montérégie, Catherine Plante et Chantale Soumahoro, agentes en agroenvironnement de la Fédération de l’UPA de la Montérégie, Marilyne Nadeau, mairesse de la municipalité de Saint-Jean-Baptiste, et Carlo Gagliardi, directeur de la Fondation Hydro-Québec pour l’environnement.

Sur la photo, de gauche à droite, Normand Teasdale, 2e vice-président de la Fédération de l’UPA de la Montérégie, Catherine Plante et Chantale Soumahoro, agentes en agroenvironnement de la Fédération de l’UPA de la Montérégie, Marilyne Nadeau, mairesse de la municipalité de Saint-Jean-Baptiste, et Carlo Gagliardi, directeur de la Fondation Hydro-Québec pour l’environnement.

La Fédération de l’UPA de la Montérégie

Publicité
Activer le son

« Les producteurs agricoles s’impliquent pour améliorer la qualité de l’eau de la ­rivière des Hurons depuis 2009, explique Normand Teasdale, deuxième vice-­président de la Fédération de l’UPA de la Montérégie. Nous souhaitons maintenant faire participer les citoyens, notamment les enfants, afin qu’ils prennent conscience des efforts réalisés par les agriculteurs et qu’ils s’investissent eux aussi. »

« La Fondation Hydro-Québec pour ­l’environnement est heureuse d’avoir pu s’associer à un projet qui s’inscrit si bien dans sa mission, qui est d’aider les collectivités locales à s’approprier leur environnement, à en jouir de façon responsable et à transmettre ce patrimoine naturel aux générations futures », affirme pour sa part Carlo Gagliardi, directeur de la ­Fondation Hydro-Québec pour l’environnement à Hydro-Québec.

Concrètement, ce projet inclura ­l’installation de panneaux dans les ­municipalités suivantes : La Présentation, Saint-Damase, Sainte-Marie-Madeleine, Saint-Mathias-sur-Richelieu, ­Sainte-­Madeleine, Mont-Saint-Hilaire, Richelieu, Marieville, Saint-Jean-Baptiste et Mont-Saint-Grégoire. On pourra voir deux types de panneaux. Les premiers, aux abords des axes routiers, signaleront l’entrée dans le bassin versant. Les ­seconds, dans les parcs et les lieux récréotouristiques, indiqueront les poissons présents dans les cours d’eau du bassin versant et proposeront quelques actions concrètes permettant d’améliorer la ­qualité de l’eau.Plus de 6 000 feuillets d’information expliquant le projet d’affichage et présentant des actions concrètes qui contribuent à l’amélioration de la qualité de l’eau et de l’habitat aquatique seront ­distribués dans les écoles ainsi que dans les bureaux municipaux et les sites ­récréotouristiques du bassin versant. Rappelons que depuis 2009, un projet visant l’amélioration de la qualité de l’eau est en cours dans le bassin versant de la rivière des Hurons qui coule dans les MRC des Maskoutains, de La Vallée-­du-Richelieu, de Rouville et du Haut-­Richelieu. L’implication des producteurs agricoles et la collaboration des ­différents partenaires ont déjà permis la mise en place d’actions diversifiées et durables telles que l’amélioration des pratiques culturales, l’implantation ­d’ouvrages hydroagricoles, la revégétalisation des berges et des bandes riveraines ainsi que l’amélioration de la biodiversité. Ce nouveau projet auquel s’associe la Fondation Hydro-Québec pour l’environnement vient renforcer les efforts déjà déployés et permettra de consolider les actions de la population et des visiteurs du bassin versant avec celles entreprises par les producteurs agricoles.

Plus de 6 000 feuillets d’information expliquant le projet d’affichage et présentant des actions concrètes qui contribuent à l’amélioration de la qualité de l’eau et de l’habitat aquatique seront ­distribués dans les écoles ainsi que dans les bureaux municipaux et les sites ­récréotouristiques du bassin versant.

Rappelons que depuis 2009, un projet visant l’amélioration de la qualité de l’eau est en cours dans le bassin versant de la rivière des Hurons qui coule dans les MRC des Maskoutains, de La Vallée-­du-Richelieu, de Rouville et du Haut-­Richelieu. L’implication des producteurs agricoles et la collaboration des ­différents partenaires ont déjà permis la mise en place d’actions diversifiées et durables telles que l’amélioration des pratiques culturales, l’implantation ­d’ouvrages hydroagricoles, la revégétalisation des berges et des bandes riveraines ainsi que l’amélioration de la biodiversité. Ce nouveau projet auquel s’associe la Fondation Hydro-Québec pour l’environnement vient renforcer les efforts déjà déployés et permettra de consolider les actions de la population et des visiteurs du bassin versant avec celles entreprises par les producteurs agricoles.

image