13 octobre 2011
Crise du C. difficile
L’avocat des victimes confirme une entente à l’amiable sur le web
Par: Jean-Luc Lorry
M<sup>e</sup> Jean-Pierre Ménard

Me Jean-Pierre Ménard

Plus d’une semaine après que LE COURRIER ait révélé qu’une entente était intervenue entre le CSSS Richelieu-Yamaska et les victimes d’une éclosion virulente de la bactérie C. difficile en 2006, l’avocat des plaignants a finalement confirmé la nouvelle sur le site web de son cabinet.

Ce règlement hors cour survient à la suite du dépôt d’un recours collectif institué par la soeur de l’une des personnes décédées, Sylvie Dorion et l’Association pour la défense des victimes d’infections nosocomiales contre l’Hôpital Honoré-Mercier de Saint-Hyacinthe.

Lors du dépôt de la requête au Palais de justice de Saint-Hyacinthe en août 2008, l’avocat des victimes, Me Jean-Pierre Ménard, estimait alors que la valeur totale du recours collectif pouvait se chiffrer entre cinq et dix millions de dollars. Le juriste était loin du compte puisque ce sera plutôt un montant d’environ un million de dollars qui sera versé aux victimes, tel que mentionné par LE COURRIER le 29 septembre. Les personnes qui ont contracté le C. difficile à la suite de leur hospitalisation à l’Hôpital Honoré-Mercier entre le 15 octobre 2005 et le 30 novembre 2006 ainsi que les héritiers et ayants droit des victimes décédées se partageront donc près d’un million de dollars à titre de dédommagement.Rappelons que la crise du C. difficile avait contaminé 70 patients et provoqué 16 décès à l’Hôpital Honoré-Mercier entre le 1er mai et le 30 novembre 2006. Les époux des patients décédés recevront une somme maximale de 7 500 $ et la famille un montant maximal de 5 000 $.Le dédommagement le plus élevé se chiffre à 12 500 $ par chirurgie, par patient à la suite de chaque chirurgie subie et causée par le C. difficile contracté à l’Hôpital Honoré-Mercier. Tous les détails concernant cette entente de règlement figurent dans un avis publié en page B 32 de cette édition.L’entente de règlement sera présentée pour approbation devant un juge du Palais de justice de Saint-Hyacinthe le 25 novembre à 9 h.

image