6 août 2020
Avec une programmation adaptée
Le Centre des arts Juliette-Lassonde reprendra vie à la fin août
Par: Maxime Prévost Durand

Fermé au public depuis la mi-mars, le Centre des arts Juliette-Lassonde recommencera à présenter des spectacles à la fin août avec une programmation adaptée à la réalité actuelle dans le cadre du projet de relance Là-Maintenant. Photothèque | Le Courrier ©

Les spectacles reprendront finalement à la fin août au Centre des arts Juliette-Lassonde (CAJL), près de cinq mois après la fermeture de la salle maskoutaine. Un projet de relance nommé Là-Maintenant, comprenant une programmation adaptée à la réalité actuelle, a été concocté pour que les artistes puissent renouer avec le public dans le respect des mesures sanitaires.

Publicité
Activer le son

Le coup d’envoi de cette série de spectacles sera donné le vendredi 28 août par l’humoriste maskoutaine Rosalie Vaillancourt et sa bonne amie Katherine Levac, qui monteront sur scène chacune leur tour pour présenter entre 30 et 35 minutes de matériel.

Au total, une douzaine de soirées ont été préparées dans le cadre de ce projet de relance, qui propose autant de l’humour que de la musique et dont la plupart des spectacles sont prévus en septembre. C’est aujourd’hui même que le Centre des arts Juliette-Lassonde doit en faire l’annonce. Les billets seront en prévente dès vendredi et en vente au grand public le 10 août.

Il s’agira de concepts plus courts que les spectacles traditionnels, avec des durées variant entre 60 et 75 minutes, où les artistes sortiront du cadre de leur tournée habituelle, que ce soit avec des numéros inédits ou même un pot-pourri du type « best of ».

« On est bien fébriles de tout ça, a confié le directeur général du diffuseur maskoutain, Jean-Sylvain Bourdelais, en entrevue au COURRIER, mardi. On n’est pas beaucoup de diffuseurs pour le moment à participer à ce projet, mais j’ai l’impression qu’il va y avoir un effet domino une fois que ça va être lancé. »

Là-Maintenant est le fruit de plusieurs semaines, voire plusieurs mois, de travail entre des diffuseurs et des producteurs de tournées, notamment pour trouver une façon de faire remonter des artistes sur scène le plus rapidement possible.

« Ce sera une diffusion alternative de spectacles qui va aussi permettre à la clientèle de revenir dans la salle », a mentionné M. Bourdelais.

Un plan d’affaires a été conçu pour assurer que le projet puisse fonctionner. Tout le monde a dû « mettre de l’eau dans son vin pour mettre l’épaule à la roue », a indiqué M. Bourdelais. Cela signifie notamment des cachets plus petits pour les artistes, vu le moins grand nombre de billets pouvant être vendus.

« On ne se cachera pas qu’on ne fera pas d’argent avec ça, a-t-il ajouté. Si en fin d’opération on n’en perd pas, c’est ça l’objectif. »

Quant aux spectacles de la programmation régulière qui étaient prévus en septembre, ils ont été reportés à des dates ultérieures. Le tout sera ensuite réévalué, mois par mois, si la reprise des spectacles réguliers est possible, selon l’évolution des mesures sanitaires.

Distanciation et « canons désinfectants »

Tous les spectacles du projet de relance Là-Maintenant seront présentés dans la salle Desjardins, la plus grande des deux disponibles au CAJL. Par contre, plutôt que d’avoir une capacité maximale de 688 spectateurs comme à l’habitude, la salle pourra accueillir au maximum 232 personnes pour faire respecter la distanciation.

Lors de l’achat de billets, les personnes d’une même adresse pourront obtenir des billets contigus, tandis que les autres devront être espacés de 1,5 m, soit une distance de trois sièges entre chaque place vendue. De plus, seulement une rangée sur deux sera accessible pour répondre au même critère. Comme c’est déjà le cas au cinéma, le port du masque sera obligatoire jusqu’à l’arrivée à son siège.

Le CAJL s’est aussi équipé de « canons désinfectants » qui permettront de désinfecter l’entièreté de la salle Desjardins en 15 à 20 minutes. Cette vitesse d’exécution lui sera particulièrement utile lors des deux soirées prévues pour le Projet Parallèle, un concept mettant en vedette trois humoristes différents et dont deux représentations seront présentées un même soir.

image