20 octobre 2011
Début de la saison 2011
Le Club de judo de Saint-Hyacinthe obtient quatre médailles à Montréal
Par: Maxime Desroches
Les médaillés de l'Omnium de Montréal : Benjamin Daviau, Sandrine Fournier et Audrey Poirier, accompagnés de leur entraîneur, Louis Graveline. Absent sur la photo : Émile Charbonneau.

Les médaillés de l'Omnium de Montréal : Benjamin Daviau, Sandrine Fournier et Audrey Poirier, accompagnés de leur entraîneur, Louis Graveline. Absent sur la photo : Émile Charbonneau.

Plusieurs athlètes du Club de judo de Saint-Hyacinthe ont lancé leur saison de compétition en prenant part à l’Omnium de judo Montréal, les 8 et 9 octobre, au Centre Pierre-Charbonneau.

Parmi les 13 judokas du club maskoutain présents à l’Omnium, quatre ont décroché une médaille, soit Benjamin Daviau (le bronze en classe U17), Sandrine Fournier (l’argent en U17), de même qu’Audrey Poirier et Émile Charbonneau (tous deux médaillés de bronze en U15).

Pour prendre part à cette compétition d’envergure qui fait partie — avec la Coupe du Québec qui a lieu en février et le championnat provincial, en mai — des trois étapes de sélection en vue du championnat canadien (début juillet, en Ontario), le judoka devait être détenteur au minimum du grade de ceinture verte.« Le calibre de compétition de ce tournoi est passablement élevé. L’Omnium de Montréal, ça regroupe 800 athlètes qui viennent non seulement du Québec, mais aussi d’autres provinces canadiennes et de pays tels que les États-Unis, le Brésil et la France. Donc, c’est une opportunité pour nos jeunes judokas de se mesurer à des compétiteurs provenant de l’étranger. C’est une expérience enrichissante pour eux », mentionne l’entraîneur du Club de judo de Saint-Hyacinthe, Louis Graveline.

L’expérience paie ses dividendes

Judokas expérimentés, Benjamin Daviau et Sandrine Fournier ont connu une brillante fin de semaine en classe U17, comme en témoigne leur place sur le podium. « Sandrine est une judoka qui n’a pas froid aux yeux. Elle ne montre aucune hésitation lors de ses affontements. Benjamin, lui, sait bien reconnaître les forces et les faiblesses de ses adversaires. Ainsi, il arrive à en tirer avantage. »

Audrey Poirier et Émile Charbonneau ont quant à eux prouvé qu’ils seront à prendre au sérieux à leur deuxième année en classe U15. « Audrey a démontré d’importants progrès par rapport à l’an dernier. On voit que son expérience dans le programme sports-étude est en train de faire son oeuvre. »« De son côté, Émile a été fidèle à son habitude. Il a combattu avec énergie et ne s’est pas laissé impressionner par ses opposants. »Les autres représentants du Club de judo de Saint-Hyacinthe à l’Omnium de Montréal étaient Mathieu Bellavance, Jacob Demers, Julien Pelletier en catégorie U15, Samuel Pelletier, Marianne Caya, Jérémie Poirier (présent en dépit d’une blessure), Félix Chourchesne, Marc-Antoine Morin en U17, ainsi que Samuel Daviau en U20. Xavier Lavoie-Ricard et William Daviau, ennuyés par une blessure, ont pour leur part dû déclarer forfait.

image