12 janvier 2012
Premier rapport des incidents et accidents
Le CSSS Richelieu-Yamaska affiche le 3e taux le plus élevé en Montérégie
Par: Le Courrier
Le CSSS Richelieu-Yamaska a déclaré 3 271 incidents et accidents pour la période du 1<em>er</em> avril au 30 septembre 2011.

Le CSSS Richelieu-Yamaska a déclaré 3 271 incidents et accidents pour la période du 1er avril au 30 septembre 2011.

Avec 3 271 types d’évènements déclarés pour la période du 1er avril au 30 septembre 2011, le Centre de santé et des services sociaux Richelieu-Yamaska affiche le 3e taux d’incidents et d’accidents le plus élevé en Montérégie.

Publicité
Activer le son

Sur ce, les erreurs de médication dominent avec un total de 1 307, suivies des chutes avec un total de 1 008. Dans l’ensemble de la Montérégie cependant, ce sont les chutes qui dominent avec 32,2 %, suivies des erreurs de médication avec 31,8 %.

Ces données doivent toutefois être interprétées avec prudence en matière de comparatif, selon Claude Dallaire, directeur des communications et des relations publiques au CSSS Richelieu-Yamaska. « La comparaison est difficile à établir entre établissements parce que les activités pratiquées diffèrent d’un établissement à l’autre », précise-t-il.Un lien entre le pourcentage d’incidents et d’accidents déclarés et la mission des établissements est d’ailleurs mis en évidence dans le rapport. Plus de 40 % des incidents et accidents, en Montérégie, ont été déclarés dans des centres d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD) et près de 40 % en centres hospitaliers (CH). Il est question de 10 % en Centre de réadaptation en déficience intellectuelle (CRDI) et de près de 8 % dans les CLSC.En ce qui a trait au nombre d’erreurs de médication et de chutes au sein du CSSSRY, M. Dallaire se garde de commenter si ces données sont excessives par rapport au volume d’activités pratiquées au sein de l’établissement qui, avec la gérance de 5 CHSLD et 1 hôpital, est plus susceptible de déclarer des incidents et accidents, selon ce dernier.Il en profite pour souligner que des démarches ont été entreprises par la direction, depuis trois ans, pour promouvoir la déclaration d’incidents et d’accidents auprès du personnel. Il en voit même la raison pour laquelle le CSSSRY a connu une baisse de 59 % en ce qui a trait aux accidents avec conséquence depuis l’élaboration de leur campagne de promotion de déclaration des incidents et accidents. Au Québec, 179 011 incidents et accidents ont été déclarés, au total, entre le 1er avril et le 30 septembre 2011. Sur ce, 116 657 sont des accidents, alors que 17 740 sont des incidents et 44 614 sont de nature indéterminée.

Un désir de transparence

Rédigé pour passer d’une culture du silence à une culture de transparence, le rapport semestriel des incidents et accidents survenus lors de la prestation des soins et services de santé au Québec est le premier à être publié.

Après certains décès survenus en salle d’urgence et la mobilisation de certaines familles vers la fin des années 1990, les instances ministérielles se sont davantage intéressées à la notion de sécurité dans la prestation de soins et de services, écrit-on dans le rapport, et ont créé un comité ministériel sur les accidents évitables dans la prestation de soins santé en 2000.Chaque établissement du milieu de la santé ou des services sociaux a dû mettre en place un registre local afin de compiler les incidents et accidents survenus. Les analyses contenues dans ce rapport concernent 268 établissements publics ou privés. Quatre-vingt-deux ne sont pas parvenus à compléter la saisie de leurs données pour la période visée, rendant par conséquent la comparaison entre établissements difficile à établir, alors que neuf autres n’ont pas participé à l’alimentation du registre.

image