2 avril 2015
Galeries St-Hyacinthe
Le fils de Marc Bibeau crée une application mobile
Par: Jean-Luc Lorry
Le fils de Marc Bibeau crée une application mobile

Le fils de Marc Bibeau crée une application mobile

Michael Bibeau, le fils du propriétaire des Galeries St-Hyacinthe et homme d’affaires d’envergure Marc Bibeau, apporte sa touche technologique au virage web entrepris par le centre d’achats maskoutain en créant une application mobile taillée sur mesure.

publicité

Agent de location aux Centres d’achats Beauward, propriétaire des Galeries St-Hyacinthe, Michael Bibeau et son associé Spencer Pringle ont fondé en juin 2014, Les applications What’s in store situées dans les locaux de l’entreprise familiale à Saint-Eustache.

L’objectif des deux jeunes entrepreneurs est de « révolutionner le monde du magasinage en offrant des services technologiques adaptés aux centres commerciaux ».

Cette application téléchargeable gratuitement sur un téléphone dit intelligent permet de planifier son magasinage en étant informé, par exemple, des promotions en cours. Grâce à l’outil GPS intégré, le consommateur peut plus facilement se repérer dans le centre d’achats et retrouver aisément son véhicule dans le vaste stationnement. suite à la page B2 →

suite De la page B1 → « J’avais vu une application similaire en Asie qui avait eu comme impact une augmentation des ventes d’environ 20 %. Je pense que notre application aura un effet positif pour les Galeries St-Hyacinthe », a estimé Michael Bibeau.

À la suite de la présentation de cette application, Marc Bibeau avait souhaité ajouter quelques mots. « Je félicite mon fils pour ce projet qui a obtenu dernièrement l’autorisation d’Apple. Cette application sera un plus pour tous nos marchands », a indiqué M. Bibeau.

En plus de posséder les Galeries St-Hyacinthe, Marc Bibeau a acquis l’an dernier l’Hôtel des Seigneurs qu’il compte démolir prochainement pour ériger sur le site une tour de bureaux et une bâtisse à vocation commerciale.

De plus, M. Bibeau sera étroitement lié à la relance du tourisme d’affaires à Saint-Hyacinthe puisqu’un hôtel quatre étoiles de 200 chambres greffé à un centre des congrès (propriété de la Ville) seront construits sur le terrain du centre commercial.

Pas touche au patron

Il fût impossible toutefois d’en connaître davantage sur les projets de M. Bibeau en sol maskoutain puisque le directeur général des Galeries St-Hyacinthe, André Brochu, s’est fermement opposé à toute entrevue avec son patron.

« Je vous interdis formellement de vous adresser à M. Bibeau. Aujourd’hui, nous lançons une application. Nous ne mélangerons pas les dossiers », a répondu sur un ton cinglant M. Brochu.

Malgré cette fin de non-recevoir, M. Brochu nous a assuré que Marc Bibeau ne fuyait pas ses responsabilités concernant ses projets à Saint-Hyacinthe.

image