8 octobre 2015
École secondaire Fadette
Le golf s’ajoute à l’offre de sport-études
Par: Maxime Prévost Durand

L’offre en sport-études de l’école secondaire Fadette grandit toujours et a accueilli lors de la rentrée une toute nouvelle discipline : le golf.

Publicité
Activer le son

Il s’agit du onzième sport à intégrer la ­structure du sport-études de l’établissement scolaire maskoutain, après le ­baseball, l’équitation, la gymnastique, le hockey, le judo, la nage synchronisée, la natation, le patinage artistique, le soccer et le tennis.

Le nouveau programme fait des débuts modestes avec deux élèves à temps plein, sous la gouverne de l’entraîneur-cadre Luc Deschamps. Tous deux ­n’ont ­jamais fait de compétition, mais ­démontrent déjà un ­potentiel intéressant selon l’instructeur.

Le golfeur Charles St-Germain, qui ­participe à différents tournois sur la scène régionale et provinciale, a aussi joint le ­programme à temps partiel, même s’il est étudiant à la Polyvalente Hyacinthe-­Delorme. Jeune autiste, l’encadrement ­académique nécessaire dans sa situation est offert à la Polyvalente, mais son ­cheminement dans le sport lui a permis d’intégrer malgré tout la structure.

« Charles est un bel exemple de par son cheminement, indique Simon Desautels, agent de développement en sport-études. Ça montre que ce n’est pas parce qu’un ­enfant a une réalité différente qu’il ne peut pas mériter une chance d’être dans le programme. »

Un protocole d’entente a été signé au cours des derniers mois entre la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe, l’entraîneur-cadre Luc Deschamps et ­l’Association des golfeurs professionnels du Québec afin de lancer le programme à l’école Fadette.

« Le départ est modeste, mais le mot se passe déjà et c’était la volonté de l’AGP je crois », soutient Luc Deschamps, estimant que le programme répondra à un besoin pour la région du Centre-du-Québec.

Déjà, certains golfeurs de la région de Drummondville seraient dans la mire du programme. Des athlètes des environs de Sorel et de Granby pourraient aussi se joindre au sport-études l’an prochain.

D’autres nouveautés en 2016?

Après le golf cette année, le karaté et le cheerleading pourraient eux aussi s’ajouter à l’offre de sport-études dès la rentrée 2016-17, selon Simon Desautels.

« On veut grossir notre offre. Je crois que le sport-études est un gage de succès académique. L’horaire est divisé de cette façon : 70 % scolaire et 30 % sport. Plutôt que de s’entraîner en soirée, les jeunes le font en après-midi et peuvent faire leurs devoirs lorsqu’ils reviennent à la maison. »

Le sport-études a fait son arrivée à l’école Fadette il y a neuf ans. Cet automne, plus de 260 élèves de l’institution scolaire font ­partie de l’un des onze programme de sport-études, soit près du tiers des adolescents fréquentant l’établissement.

image