23 mai 2019
Forum
Le lion fédéral piétinera-t-il le lys québécois?
Par: Le Courrier

S’il y a des procédures de contestations judiciaires qui débouchent sur la non-application d’une partie du projet de loi 21 que se passera-t-il au parlement fédéral?

publicité
  1. Le gouvernement de Trudeau est contre le projet de loi 21. Donc, il manifestera son appui aux contestataires et non au gouvernement du Québec. Il souhaitera que les décisions aillent jusqu’à la Cour suprême pour approuver le choix des contestataires.
  2. L’opposition officielle des conservateurs cherchera à sauver la chèvre et le chou en disant qu’ils ne peuvent pas intervenir dans les décisions d’une cour pouvant aller jusqu’à la Cour suprême.

Malgré la non-adoption, par le Québec, de la charte canadienne des droits et libertés en 1982, quelle position prendront le gouvernement libéral et l’opposition officielle conservatrice?

Que ce soit le gouvernement libéral ou l’opposition conservatrice, les députés doivent suivre la ligne du parti. Si un député libéral ou conservateur défend le Québec publiquement ou par un vote au parlement en contradiction avec la politique de son parti concernant le projet de loi 21, il sera invité à quitter le parti. Donc un député membre du gouvernement libéral ou de l’opposition conservatrice est obligé de suivre la ligne du parti comme un petit mouton, sans quoi il ira à l’abattoir politique. Par exemple, souvenez-vous des ministres Jody Wilson-Raybould et Jane Philpott, expulsées du caucus libéral.

En prévision des éventuelles contestations et des décisions défavorables à certaines parties du projet de loi 21 « Loi sur la laïcité de l’État », au mois d’octobre 2019, vous aurez la chance de manifester votre appui à la laïcité de l’État québécois en choisissant de nombreux députés du Bloc québécois. Pourquoi? Les députés du Bloc québécois sont dans la meilleure position pour la défense des droits et des intérêts du Québec concernant la légitimité du projet de loi 21. Ils peuvent parler publiquement et intervenir au parlement fédéral en ayant comme seul objectif la promotion de la volonté des Québécois et des Québécoises. De plus avec 12 députés ou plus, ce parti sera reconnu comme groupe parlementaire.

Jacques Beauséjour, Saint-Hyacinthe

image