23 juin 2016
Le maire Lacombe se remet d’une amputation
Par: Benoît Lapierre

Le maire de la municipalité de Sainte-Marie-Madeleine, Simon Lacombe, a dû être amputé de son avant-jambe gauche à la suite d’une aggravation des troubles circulatoires qui avaient mené à son hospitalisation à Greenfield Park, le 11 avril.

« Ça va mieux, je suis en réhabilitation à Saint-Hyacinthe. C’est parti sur le bon bord », a-t-il confié au COURRIER, lorsque joint au téléphone vendredi dernier.

À son arrivée à l’hôpital, il avait subi une angioplastie aux deux jambes, mais ce traitement s’est avéré moins efficace du côté gauche, où deux orteils nécrosés ont causé une détérioration de l’état de sa jambe après l’intervention. L’amputation était devenue la seule solution. « Des nouvelles comme celle-là, on n’en veut pas tous les jours, surtout quand ça ne devrait pas t’arriver. Ma chirurgienne se demande même ce que je fais dans son bureau : je ne fais pas de diabète, je ne prends pas un coup, je ne fume pas. Je n’étais pas un candidat à ça. » M. Lacombe ne craint rien pour sa jambe droite. « Il y avait un orteil nécrosé, mais c’est redevenu correct après un nettoyage », raconte-t-il. Lui qui a dû ralentir le rythme n’a pu participer aux séances du conseil de mai et juin, mais il entend bien reprendre son travail de maire le plus tôt possible. « Je serai présent à l’assemblée du 4 juillet », a-t-il annoncé. M. Lacombe est maire de Sainte-Marie-Madeleine depuis novembre 1980.

image