27 avril 2017
 
Le monde du cheval vit une belle effervescence
Par: Véronique Lemonde
François Pépin, président du Salon du cheval, et David Arcand, cavalier et porte-parole de l’événement. Photo François Larivière | Le Courrier ©

François Pépin, président du Salon du cheval, et David Arcand, cavalier et porte-parole de l’événement. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Plusieurs intervenants du monde équestre étaient réunis récemment afin de lancer la programmation du Salon du cheval qui se tiendra à Saint-Hyacinthe les 5, 6 et 7 mai, sur le site de l’Expo de Saint-Hyacinthe. L’événement qui en est à sa troisième présence en sol maskoutain, espère la visite de 18 000 personnes. Avec sa programmation alliant le classicisme et l’élégance du monde équestre et des tendances plus surprenantes et de nouvelles disciplines, le Salon du cheval entend réunir toutes les passions possibles autour des chevaux.

Le porte-parole de l’événement est le cavalier québécois en sauts d’obstacles David Arcand. « J’ai toujours été passionné par les sports équestres et les chevaux. Je crois que c’est un monde assez méconnu du grand public et avec le Salon, c’est un moyen très intéressant de faire connaître notre sport et la diversité des activités qui gravitent autour du cheval », indique-t-il.

L’événement collabore également avec Cheval Québec, seul organisme provincial de régie de l’activité équestre. « Nous souhaitons vraiment faire bouger les gens, c’est dans nos objectifs chez Cheval Québec. Pour ce, nous affirmons que l’équitation et les loisirs équestres sont pour tous et surtout, bons pour tous! Nous voulons augmenter l’accessibilité à ce loisir dans la population et inviter les familles à découvrir tous les programmes disponibles dans le monde équestre », souligne Martin Brousseau, président de Cheval Québec.

Avec près de 20 éleveurs présents cette année, pour un total de plus de 200 chevaux sur place, le Salon du cheval présentera plusieurs démonstrations inédites comme l’équimotricité, une activité qui soutient le développement de l’enfant avec l’aide de poneys, l’agilité équine, une discipline s’inspirant à la fois de l’équitation éthologique et de l’agilité canine, et les poneys games, une série de jeux équestres dédiés aux enfants. 

Un Salon à découvrir!

Encore une fois cette année, le Salon présente la Compétition internationale de maréchalerie qui accueillera des maréchaux de partout dans le monde, de même que les meilleurs juges de cette spécialité. Le concours de cowboys extrêmes sera aussi de retour, une discipline ayant particulièrement profité de son passage au Salon du cheval l’an passé. « Nous avons contribué à faire connaître ce sport et maintenant, les divers intervenants ont formé l’Association des cowboys extrêmes du Québec (ACEQ), de dire François Pépin, président du Salon du cheval. Nous croyons fortement que l’équitation doit devenir un sport pour tous. Il y a aussi tout l’aspect de l’équithérapie qui est bénéfique autant pour les enfants que les personnes âgées. Il faut en parler de plus en plus. »

Plus de 120 kiosques reliés à l’industrie équine seront sur place pour apporter des informations de qualité, ainsi qu’une zone jeunesse expérimentale permettant aux enfants d’approcher chevaux et poneys. Une douzaine de conférences sont aussi offertes. Un magnifique gala équestre complète finalement ce Salon qui démocratise le monde des chevaux.

www.salon-du-cheval.com

image