3 janvier 2013
Le petit guide de survie de Billy Tellier
Par: Le Courrier
Billy Tellier présentera son premier <em>one man show</em> le jeudi 10 janvier au Centre des arts Juliette-Lassonde.

Billy Tellier présentera son premier one man show le jeudi 10 janvier au Centre des arts Juliette-Lassonde.

Avec sa récente collaboration à l’émission matinale Yan, Kim & Billy à CKOI et ses participations à l’émission Atomes crochus sur V-Télé, l’année 2013 s’annonce bien pour l’humoriste Billy Tellier qui s’apprête à entreprendre la tournée de son premier one man show.

publicité

La loi du plus fort, tel est le titre de son premier spectacle. Parce que, disons-le, ce n’est pas facile se tailler une place en humour au Québec. Mais c’est surtout que l’humoriste, qui a longtemps été la cible de moqueries dans son enfance, a vite dû apprendre à répliquer pour faire sa place.

« L’histoire de ma vie a été de jouer du coude. Je suis né prématuré à l’âge de six mois. J’ai donc dû apprendre à faire ma place alors que j’étais tout petit. Avec le temps, j’ai découvert que ma force était l’humour », relate Billy Tellier.Alors qu’il apprend à aiguiser son humour avec le temps, les moqueries sont devenues graduellement l’une de ses marques de commerce, sans que cela tourne à son désavantage pour autant.« Je pense que ma vulnérabilité me rend attachant, avance l’humoriste. Je suis loin d’être méchant dans mon humour. Je suis plutôt baveux. Mais je crois que je peux m’en permettre un peu plus que d’autres et c’est une carte que j’aime jouer d’ailleurs. »Maintenant qu’il a son propre spectacle solo entre les mains, celui que l’on a vu dans la série télévisée Colocs.tv aux côtés d’Alexandre Barrette, pourra s’en donner à coeur joie. La première montréalaise ayant lieu à la fin du mois, il ne reste que de petits détails à finaliser.Il faut dire que depuis qu’il écrit des capsules humoristiques chaque matin pour la radio, Billy Tellier suit de près l’actualité. Mais il ne faut pas s’attendre à du réchauffé pour autant, car très peu des blagues qu’il fait à la radio sont récupérables dans le cadre d’un spectacle.« C’est le fun la radio parce que je fais des blagues. Et comme j’écris des capsules chaque jour, je m’inspire de l’actualité. Mais en même temps, les blagues à la radio sont plus éphémères. Elles doivent avoir une plus grande capacité de longévité pour faire partie du spectacle », explique-t-il.Sans tomber dans les confidences personnelles, l’humoriste raconte en spectacle son parcours durant lequel il a dû se forger une carapace. Les obstacles de la vie sont donc l’un des sujets à l’honneur. Et cela commence avec un guide destiné à la gent masculine qui dicte comment doit se comporter un homme de nos jours. « C’est difficile d’être un homme aujourd’hui! On ne sait plus comment on doit agir. Il me semble que l’on manque de balises à ce niveau. Mais je vais apporter une solution à ce problème parce que je crois avoir la réponse », avance-t-il en riant.Il en profite également pour faire le point sur l’un de ses complexes face à la paternité. Ayant nouvellement atteint la trentaine, ses amis commencent à avoir une vie plus rangée, une maison et des enfants. Ce qui ne fait toutefois pas le bonheur de l’auteur principal de ce spectacle qui prendra en grippe un nouveau-né.Bref, avec La loi du plus fort, Billy Tellier nous présente son guide de survie dans lequel les plus petits deviennent les plus forts. Il sera en spectacle le jeudi 10 janvier au Centre des arts Juliette-Lassonde.

image