23 octobre 2014
Gaulois d’Antoine-Girouard
Le pire début de saison depuis 1997
Par: Maxime Prévost Durand
Les Gaulois ont signé seulement une 4e victoire en 15 matchs dimanche après-midi. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Les Gaulois ont signé seulement une 4e victoire en 15 matchs dimanche après-midi. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Avec une fiche de 4 victoires et 11 défaites (dont une en prolongation), les Gaulois d’Antoine-Girouard se retrouvent au fond du classement de la Ligue de hockey midget AAA du Québec. Il s’agirait du pire début de saison des Gaulois depuis leur saison inaugurale en 1997, selon l’entraîneur Martin Cadorette.

Publicité
Activer le son

À leur première saison dans le circuit, en 1997, les Gaulois avaient fait pire, ne remportant que trois rencontres durant toute la campagne, se souvient l’entraîneur-chef. Mais depuis, jamais l’équipe n’a connu un aussi lent départ que cette saison.

« Je suis surpris de la façon dont on a réagi dans certaines situations difficiles. Les joueurs baissaient les bras », a-t-il confié lors d’un entretien téléphonique en début de semaine. « Que ce soit 1 à 0, 2 à 0 ou 14 à 0, on ne peut pas se permettre de relâcher. C’est le travail qui va faire qu’on va gagner une partie. »

Même si l’équipe ne connaît pas le départ espéré, et qu’elle vient de traverser une séquence de six revers consécutifs, le moral reste bon dans le vestiaire. « L’ambiance est encore bonne. La bonne chose, c’est qu’ils arrivent de bonne humeur au début des parties. C’est une belle qualité. Mais des fois, j’aimerais qu’ils soient peut-être un peu plus fâchés de perdre », raconte celui qui affirme qu’il est « toujours dur de perdre ».

Martin Cadorette ne cache pas que les Gaulois ont traversé des moments plus décourageants. « C’est à moi de trouver les bons boutons pour les faire progresser. Ça me force comme entraîneur à chercher plus de solutions. Je ne suis pas inquiet qu’on puisse remonter. »

Enfin une victoire!

Après une défaite de 3 à 0 vendredi face aux Lions du Lac Saint-Louis, poussant à six la séquence de revers consécutifs pour les Gaulois, l’équipe maskoutaine a retrouvé le chemin de la victoire dimanche après-midi au Stade L.-P.-Gaucher en battant les Grenadiers de Châteauguay 3 à 2 en fusillade.

Jonathan Vachon a joué les héros en fusillade en déjouant le gardien de but Mikael Recine. Le numéro 19 des Gaulois a été le seul à marquer parmi les joueurs envoyés en fusillade.

Le joueur de 17 ans avait aussi participé au pointage en temps règlementaire, marquant le second but d’Antoine-Girouard, qui poussait les Gaulois vers une avance de 2 à 1. David Tremblay avait créé l’égalité plus tôt dans la rencontre grâce à son premier but de la saison.

Les Grenadiers, 3e au classement général de la ligue, ont toutefois poussé les deux équipes en temps supplémentaire grâce à un but marqué en fin de troisième période.

À venir

Deux joutes sont à l’horaire des Gaulois d’Antoine-Girouard ce week-end. L’équipe se rendra d’abord à Magog vendredi soir pour y affronter les Cantonniers et reviendra au Stade L.-P.-Gaucher dimanche à 14 h pour la rencontre « Sauvons + de vies » face aux Lions du Lac Saint-Louis. Pour cette occasion, les Gaulois revêtiront un chandail spécial qui sera en vente après la partie et dont les profits iront à la Société canadienne du cancer.

image