26 avril 2018
Centre de congrès municipal
Le privé a contribué pour 4,9 M$
Par: Jean-Luc Lorry
Le Centre de congrès de Saint-Hyacinthe, incluant ses équipements, représente un coût final de 38,5 M$.

Le Centre de congrès de Saint-Hyacinthe, incluant ses équipements, représente un coût final de 38,5 M$.

Propriétaire du nouveau Centre de congrès de Saint-Hyacinthe, la Ville a reçu une contribution privée totalisant 4,9 M$ pour la réalisation de ce projet. 

Publicité
Activer le son

De ce montant, 4,6 M$ représentent un remboursement des Centres d’Achats Beauward, l’entreprise privée avec laquelle la municipalité s’est associée pour bâtir cette infrastructure destinée à relancer le tourisme d’affaires. 

À l’été 2015, la municipalité s’était entendue avec les Centres d’Achats Beauward pour disposer gratuitement d’un terrain situé sur le site des Galeries St-Hyacinthe dont l’entreprise est propriétaire.

En contrepartie, la Ville avait signé un bail emphytéotique d’une durée de 40 ans. Rendu à l’échéance du bail, il y aura une possibilité de reconduction de l’entente. Sans quoi, les Centres d’Achats Beauward pourront exploiter le centre de congrès, le démolir ou encore le transformer en immeuble commercial.

Cette entreprise privée est également propriétaire de l’hôtel Sheraton, un complexe haut de gamme de 223 chambres intégré au centre de congrès dont le coût était estimé à 39 M$ en 2016. L’établissement hôtelier de 17 étages ouvrira ses portes le mardi 8 mai.

Remboursement de Beauward

Le 19 avril, la Ville a présenté le bilan financier du centre de congrès. Une démarche qui a permis de connaître le montant total de la contribution financière des Centres d’Achats Beauward dans le dossier.

Cette part de 4,6 M$ remboursée à la Ville inclut un montant de 2,8 M$ qui correspond à la construction d’un stationnement sous-terrain de 205 cases qui desservira autant le centre de congrès que l’hôtel.

La différence, soit 1,7 M$, est constituée d’une somme de 1 M$ correspondant à un partage du coût des travaux de génie civil et de 760 000 $ pour d’autres dépenses. La Ville détaille celles-ci par la construction d’un mur coupe-feu entre le centre de congrès et les Galeries St-Hyacinthe et par l’ajout d’un mur attenant à une passerelle qui reliera prochainement les deux édifices. 

Subvention Énergir

En plus de recevoir un remboursement des Centres d’Achats Beauward, la Ville a pu compter sur une subvention de 280 000 $ d’Énergir (anciennement Gaz Metro). 

« Comme le centre de congrès est alimenté en gaz naturel, le montant de cette subvention a été calculé en fonction de la consommation annoncée. Être éligible à cette subvention a été une bonne nouvelle que nous attendions pas », indique Louis Bilodeau, directeur général de la Ville de Saint-Hyacinthe. 

Contrairement à d’autres édifices similaires au Québec, le Centre de congrès de Saint-Hyacinthe n’a été admissible à aucune subvention des gouvernements supérieurs. 

En août 2016, le ministère des Affaires municipales avait confirmé à la Ville que son projet n’était pas retenu dans la nouvelle catégorie Infrastructures de tourisme du volet Fonds des petites collectivités du programme Chantiers Canada-Québec. 

image