12 mai 2011
Rang Bas-de-la-Rivière à Saint-Pie
Le sol glisse encore; la Ville ferme le rang
Par: Le Courrier
Le rang du Bas-de-la-Rivière, à Saint-Pie, est complètement fermé à la circulation.

Le rang du Bas-de-la-Rivière, à Saint-Pie, est complètement fermé à la circulation.

Le rang Bas-de-la-Rivière, à Saint-Pie, pourrait bien demeurer complètement fermé à la circulation jusqu’à l’automne après un nouveau mouvement de sol survenu le 4 mai.

Publicité
Activer le son

Une voie avait déjà été retranchée de façon préventive le 4 décembre, après qu’un premier glissement de terrain eut soulevé des doutes quant à la sécurité du tronçon. Puis, la semaine dernière, un nouveau mouvement du sol a emporté complètement le terrain privé qui longeait la rivière et ouvert davantage la fissure qui était apparue sur le pavage.

Les ingénieurs de la Sécurité civile en ayant plein les bras avec les inondations qui affligent la Montérégie, la Ville de Saint-Pie a appelé en renfort la firme Teknika, avec qui elle travaille déjà à la confection de l’étude géotechnique devant permettre l’évaluation du rang Bas-de-la-Rivière par le ministère du Transport.« Ils ont recommandé que l’on ferme tout de suite le rang, par mesure de sécurité », a raconté la directrice générale de la Ville, Dominique St-Pierre.Les délais exigés pour colliger les informations qui permettront d’établir des plans et devis appropriés ainsi que les dédales administratifs pourraient bien reporter la réfection et la réouverture du rang aussi loin qu’à l’automne. « Après le premier incident, la municipalité prévoyait réaliser les travaux correctifs en mars. Or, le ministère des Transports a plutôt exigé de nouvelles données il y a trois semaines à peine. Avec le dernier décrochement, peut-être qu’encore plus de travail sera à faire », a noté la directrice générale.En plus du temps nécessaire à la confection du rapport, à son analyse, puis à la confection de plans et devis et à l’appel d’offres, la Ville devra probablement obtenir l’aval du ministère de l’Environnement puisque les travaux s’effectueront sur la berge.« On parle de plusieurs mois pour l’ensemble des démarches », a affirmé Mme St-Pierre.À moins que le sol se stabilise suffisamment pour autoriser l’ouverture d’une voie, les automobilistes devront donc prendre leur mal en patience. De La Providence, le rang Bas-de-la-Rivière est un cul-de-sac et tous les véhicules qui s’y aventurent doivent rebrousser chemin au bout d’une dizaine de kilomètres. Depuis Saint-Pie, les automobilistes peuvent effectuer le détour par la route Michon.

image