18 juillet 2013
Madza3 2014
Le total renouveau
Par: Marc Bouchard

(Hollywood, Californie) – Je me sens définitivement à ma place (dis-je modestement), marchant allègrement sur le trottoir des stars hollywoodiennes, foulant du pied des noms comme Aretha Franklin, Céline Dion ou Kermit la grenouille. Car c’est ici, où sont nées les plus grandes vedettes, au coeur des collines californiennes, que Mazda fait renaître sa propre vedette, la nouvelle Mazda3.

publicité

Et si vous croyez que la Mazda3 n’est pas une vedette, détrompez-vous : il s’est vendu quelque 3,5 millions d’unités de cette petite voiture dans le monde, dont plus de 430 000 au Canada seulement. À elle seule, la Mazda3 compte pour 30 % des ventes globales de la compagnie. Pas question alors d’improviser ou de prendre le moindre risque : la nouvelle Mazda3 doit être presque parfaite, rien de moins.

Et il faut bien avouer que le défi a été relevé avec brio. En simple terme de style par exemple, la nouvelle Mazda3 intègre à merveille la philosophie de design de la compagnie appelé Kodo (ce qui signifie l’âme du mouvement pour ceux dont le japonais ne serait pas tout à fait à point!). Concrètement, on a repris les grandes lignes de la Mazda6, déjà une réussite dans le genre, et on l’a appliqué à la compacte. Le capot allongé, les arches de roues exagérées, la haute ceinture de caisse et la grille avant aisément reconnaissable font tous partie de ce style moderne et sophistiqué. Même travail de création dans l’habitacle. Le nouveau cockpit est moderne, plus spacieux et mieux adapté aux réalités modernes. Mais c’est surtout la qualité des matériaux, et la qualité de finition, qui ressort de l’ensemble qui donne un tout nouveau ton à la Mazda3.

Skyactiv pour toujours

Évidemment, Mazda a profité du redesign pour y intégrer la technologie SkyActiv. En quelques mots (car nous avons eu droit à un intéressant-mais-interminable discours de présentation de plus de 30 minutes), SkyActiv est une technologie qui regroupe à la fois toutes les composantes de la voiture ainsi que le mode d’assemblage.

À la fin, tous les éléments sont conçus pour s’intégrer à la perfection, et pour maximiser leur rôle et leur fonctionnement. On allège ici, on améliore la rigidité là, mais en fin de compte, c’est toute la performance du véhicule et sa consommation qui s’en trouve meilleure. Dans les faits, la Mazda3 hérite maintenant d’une consommation diminuée à 6,8 litres aux 100 km en ville et 5,3 sur l’autoroute avec la version la plus équipée. Deux moteurs sont disponibles, et ce sont les mêmes que l’on retrouve sous le capot du CX5 : un moteur 2,0 litres de 155 chevaux et un 2,5 litres de 184 chevaux. Le premier est correct et agit avec aisance en ville, mais j’avoue que le second s’est montré plus nerveux et plus agile dans les montagnes californiennes. Il faut opter pour la version de base pour la boîte manuelle, alors que toutes les autres versions reçoivent la boîte automatique. Mais cela pourrait changer en cours d’année.

Équipement à gogo

Voilà où la Mazda3 devient une véritable star : quand on regarde sa liste d’équipement, de série ou optionnels. Du nombre, les inévitables connectivités Bluetooth, mais le système va beaucoup plus loin : il permet de se brancher à Internet via votre téléphone intelligent et de faire lire message et statuts Facebook par la voiture.

Devant vous, un système d’affichage tête haute (doté d’une vitre de plastique un peu délicate, il faut le dire), vous permet de lire vos informations de conduite. Et dans la voiture, une longue liste d’équipement de sécurité réunit sous le vocable de i-Active sense des capteurs de changement de voie, des détecteurs d’angles morts ou un régulateur de vitesse intelligent. Prenez cependant mon avis : vous devez absolument opter pour le système audio le plus avancé, la radio de base ayant l’air d’un radio réveil qu’on a installé sur le dessus de la planche de bord après avoir oublié de l’installer dans l’habitacle! Et une note d’importance : ainsi outillée, la Mazda3 se montre plus agile et dynamique que jamais, enfilant virages serrés et petites routes urbaines avec le même plaisir. Pour le moment, aucun prix n’a encore été dévoilé pour l’une ou l’autre des trois versions de la nouvelle Mazda3. Mais si elle est offerte à un prix compétitif, la nouvelle Mazda3 redeviendra la star qu’elle était au firmament des compactes.

Forces :

– Design bien réussi – Équipement ultracomplet – Conduite dynamique

Faiblesses :

– Radio de base mal dessinée – Moteur 2,0 litres moins puissant (si peu) – Prix à venir

Fiche technique :

Moteur : 4 cylindres 2,5 litres Autre moteur : 4 cylindres 2,0 litres Puissance : 184 chevaux Autre moteur : 155 chevaux Transmission : manuelle 6 vitesses ou auto 6 rapports Consommation : 6,8 l aux 100 km en ville et 5,3 sur l’autoroute Prix : à venir

image