1 mars 2018
Basketball
Le tournoi Sweet Sixteen dépasse le cap des 100 équipes
Par: Maxime Prévost Durand
Le Drakkar de la Polyvalente Hyacinthe-Delorme a remporté le tournoi Sweet Sixteen dans la classe benjamin masculin D2. Photo Courtoisie

Le Drakkar de la Polyvalente Hyacinthe-Delorme a remporté le tournoi Sweet Sixteen dans la classe benjamin masculin D2. Photo Courtoisie

Le tournoi de basketball Sweet Sixteen, qui se tient à Saint-Hyacinthe depuis plus de 13 ans, a franchi pour la première fois le cap des 100 équipes inscrites lors de sa plus récente édition, disputée les 17 et 18 février.

Publicité
Activer le son

Après avoir établi un nouveau record de participation l’an dernier avec 92 équipes, le tournoi maskoutain en a accueilli dix de plus cette année, signe d’une popularité qui ne cesse de croître. « On a reçu 130 demandes d’inscription, souligne le responsable du tournoi, Jonathan Morin. On a été obligé d’en refuser. »

En plus de la quinzaine de formations maskoutaines, le tournoi Sweet Sixteen a compté sur la participation d’équipes d’aussi loin que Trois-Rivières, Sherbrooke, Québec et même Val-d’Or. Certaines d’entre elles ont d’ailleurs été hébergées à la Polyvalente Hyacinthe-Delorme durant leur séjour.

Sur le terrain, le Drakkar de la Polyvalente Hyacinthe-Delorme a remporté les honneurs de la catégorie benjamin D2 chez les garçons grâce à un parcours parfait, dont une victoire de 51 à 36 face au Collège Notre-Dame en finale. L’équipe civile des V-Kings de Saint-Hyacinthe a également remporté la bannière de champions avec un gain de 42 à 24 en finale contre une formation de Victoriaville.

Deux autres équipes du Drakkar ont atteint une finale. Les filles juvéniles D3 ont échappé le titre au terme d’un match très serré face à l’école secondaire Polybel de Beloeil, perdu 39 à 36. Les garçons cadets D2 se sont quant à eux inclinés contre le Collège Notre-Dame, subissant leur seule défaite de tout le tournoi.
La PHD était représentée par six équipes au total. L’École secondaire Saint-Joseph en comptait cinq, les V-Kings deux et le Collège Saint-Maurice une.

Pas moins de 11 terrains ont été utilisés durant le tournoi, avec des plateaux à la Polyvalente Hyacinthe-Delorme, à l’École secondaire Saint-Joseph, au Collège Saint-Maurice et à l’école secondaire Casavant.
Près d’une centaine de bénévoles, de marqueurs et d’arbitres ont contribué à faire du tournoi un succès. Le tournoi Sweet Sixteen permet d’amasser de l’argent pour le programme civil de basketball des V-Kings de Saint-Hyacinthe afin d’aider le développement du sport dans la région.

image