26 janvier 2017
Le verglas cause retard et confusion
Par: Rémi Léonard
Le verglas cause retard et confusion

Le verglas cause retard et confusion

En plus des routes glissantes, les Maskoutains qui devaient prendre la route mardi matin avaient aussi à composer avec une belle couche de glace sur leur voiture. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

En plus des routes glissantes, les Maskoutains qui devaient prendre la route mardi matin avaient aussi à composer avec une belle couche de glace sur leur voiture. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Les conditions météorologiques ont rendu pénible le début de la journée de mardi, alors que la région a reçu tour à tour pluie verglaçante, grésil et neige, compliquant passablement les déplacements sur les routes.

Publicité
Activer le son

Les écoles de la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe (CSSH) ont toutes été fermées, mais l’avis a été donné plus tardivement qu’à l’habitude, alors que certains élèves étaient déjà en direction ou même arrivés à l’école.

Exceptionnellement, le « revirement de situation météo » a forcé la commission scolaire à revenir sur sa décision initiale pour finalement annoncer la fermeture des écoles vers 7 h, a expliqué Sagette Gagnon, régisseuse aux communications à la CSSH. Il s’agit d’une situation « exceptionnelle », a-t-elle reconnu, puisque normalement, la commission scolaire est fixée sur sa décision dès 6 h.

Officiellement fermés, les services de garde ont quand même pris en charge les enfants déjà sur place jusqu’à ce que les parents viennent (ou reviennent) les chercher. La CSSH s’est excusée pour sa « décision tardive » dans une lettre adressée aux parents.

Pour expliquer la situation, Sagette Gagnon a détaillé que lors des premières vérifications, à 5 h 20 et à 6 h 20, les transporteurs étaient « confiants » de pouvoir assurer le service, mais que la situation sur les routes s’est rapidement détériorée par la suite. « Avec les informations que nous avions à ce moment, on a décidé de revenir sur notre première décision et de fermer, même si on était bien conscient des inconvénients que ça causerait », a-t-elle justifié. 

Verglas surprise

Le chroniqueur météo Michel Morissette a confirmé que la forme des précipitations reçues mardi matin a pris un peu tout le monde par surprise. « On attendait la pluie verglaçante plus au Sud, mais finalement le verglas a balayé tout Saint-Hyacinthe, la région de Montréal et même jusque sur la Rive Nord », a-t-il constaté, précisant que c’est seulement vers 6 h que les précipitations ont vraiment commencé à tomber de façon soutenue.

Bilan de la tempête : six millimètres de pluie verglaçante et un peu plus d’une dizaine de centimètres de neige mêlée de grésil sont tombés sur Saint-Hyacinthe, selon le chroniqueur météo.

Fermer ou ne pas fermer?

La CSSH a été la cible de nombreuses critiques pour sa gestion de la situation. Les réactions ont toutefois été modestes comparées à celles reçues par la Commission scolaire Marie-Victorin, qui couvre le territoire de Longueuil.

Elle avait fait une analyse comparable au petit matin, mais a cependant décidé de maintenir sa décision et de garder les écoles ouvertes malgré la pluie verglaçante, s’attirant ainsi « un barrage de critiques » sur les réseaux sociaux, a rapporté Le Courrier du Sud. Au moins deux autobus scolaires ont d’ailleurs été impliqués dans des incidents routiers, toujours selon ce média de Longueuil.

Les routes étaient en effet particulièrement glissantes partout en Montérégie ce matin-là, mais la Sûreté du Québec n’avait aucun incident majeur à rapporter dans les environs de Saint-Hyacinthe, sinon plusieurs sorties de route. Aucune panne électrique majeure n’a touché la région.

Les écoles privées de Saint-Hyacinthe ont fermé leurs portes mardi et le Cégep de Saint-Hyacinthe a pour sa part maintenu les cours.

Le service d’autobus local de la Ville fonctionnait normalement, alors que le circuit 200 du CITVR a été perturbé en matinée par la fermeture partielle de la route 116 à Beloeil, a rapporté Brigitte Massé, directrice des communications à la Ville de Saint-Hyacinthe.

image