17 janvier 2019
Tournoi pee-wee de Saint-Hyacinthe
Le Vert et Noir fait son chemin jusqu’en finale AAA
Par: Maxime Prévost Durand

Le Vert et Noir est devenu seulement la deuxième équipe maskoutaine à atteindre la finale AAA au Tournoi de hockey pee-wee de Saint-Hyacinthe depuis l’ajout de cette classe il y a quelques années. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le Vert et Noir de l’école Fadette AAA a livré toute une performance pour clore la 46e édition du Tournoi de hockey pee-wee de Saint-Hyacinthe. L’équipe maskoutaine s’est faufilée jusqu’en grande finale, dimanche, où elle a malheureusement dû s’avouer vaincue 6 à 2 face aux puissants Pionniers de Lanaudière.

publicité

C’était la première fois en cinq ans qu’une équipe locale atteignait la finale de la classe AAA du tournoi de Saint-Hyacinthe.

« Ça a été une belle expérience pour les kids, ils ont joué un très bon tournoi », a commenté l’entraîneur-chef du Vert et Noir, Pascal Trépanier, quelques instants après la cérémonie de remise des médailles.

Pour son équipe, il s’agissait d’une première défaite en tournoi cette saison. Ses joueurs avaient remporté les grands honneurs au tournoi de Longueuil, puis enchaîné avec des victoires à leurs quatre premiers duels du tournoi maskoutain.

Les visages étaient longs chez les joueurs du Vert et Noir après la défaite en finale, même s’ils ont tenu tête aux Pionniers, beaucoup plus grands et gros qu’eux, pendant deux périodes. « C’est un processus, on doit apprendre dans la défaite et gérer les émotions. Ce sont des enfants de 11 et 12 ans », a rappelé l’entraîneur, qui pilote l’équipe avec Bruno Gervais notamment.

En retard 2 à 0, Fadette a remis les pendules à l’heure avec deux buts en moins de trois minutes en milieu de 2e période. Un but des Pionniers dans les dernières secondes avant l’entracte est toutefois venu leur porter un dur coup. Les Maskoutains ont ensuite encaissé trois autres buts en 3e période.

Des efforts récompensés

Malgré le brio des Pionniers, dont l’effort collectif a été redoutable dans cette finale, un joueur du Vert et Noir a raflé presque tous les honneurs individuels remis par l’organisation du tournoi. L’attaquant Victor Laliberté, fils de l’ex-joueur Hugues Laliberté, a été nommé le marqueur le plus prolifique, le joueur s’étant le plus illustré et le joueur par excellence du tournoi. Un honneur pleinement mérité considérant ses 14 points, dont huit buts, en cinq parties. Il s’est inscrit sur la feuille de pointage à chacune des rencontres, marquant même un tour du chapeau samedi en quart de finale.

« Le petit Vic a eu un tournoi incroyable, a noté Pascal Trépanier. C’est le plus petit de la gang, mais c’est lui qui a le plus gros cœur. Il est tout le temps dans le tapis! Autour du filet, il trouve toujours une façon de rendre ses coéquipiers meilleurs ou de se démarquer. »

Un quart de finaledans le AAA relève

L’autre équipe du Vert et Noir, dans le AAA relève, a elle aussi bien fait, mais a vu son parcours s’arrêter en quart de finale de façon dramatique.

Nez à nez avec les Corsaires de Pointe-Lévy au compte de 4 à 4, le Vert et Noir a encaissé un but à 10 secondes de la fin de la période de prolongation, subissant du même coup l’élimination. Les Corsaires ont poursuivi leur route jusqu’en finale, où ils se sont inclinés au compte de 2 à 1 face aux Harfangs du Triolet.

image