3 septembre 2015
L’envol de Jeffrey Piton
Par: Sarah Daoust Braun
Jeffrey Piton sera de passage au Zaricot le 5 septembre dès 20 h. Pierre-Luc Lessard assurera la première partie. Slam Disques

Jeffrey Piton sera de passage au Zaricot le 5 septembre dès 20 h. Pierre-Luc Lessard assurera la première partie. Slam Disques

Deux ans se sont écoulés entre le ­passage de Jeffrey Piton à la populaire émission

« Au début, je voulais me grouiller pour sortir un album et profiter de la vague de La Voix », avoue Jeffrey Piton, qui a finalement pris un an et demi pour composer les 12 pièces de son premier opus, sorti ­en avril.

Le vingtenaire s’est entouré à la réalisation de David Laflèche, directeur musical à La Voix, et de son bon ami Félix-Antoine Couturier, également participant au concours de chant télévisé, pour ­l’écriture de cinq chansons. Il en résulte un album planant, tout en douceur et en retenue, aux arrangements bien ficelés qui mettent en valeur la voix haute et ­sensible du musicien.

« J’ai fait les maquettes de l’album chez moi, dans une ambiance super ­intime. Je ne devais pas trop faire de bruit, alors ça reflète bien le mood de La transition », souligne-t-il.

Un cheminement

Comme son nom l’indique, ce premier ­album évoque la transition que Jeffrey ­Piton a vécue depuis sa participation à la téléréalité musicale, à commencer par son désir de chanter en français.

« Ça représente bien mon cheminement après La Voix. Avant, je composais ­toujours en anglais. Là, à l’émission, j’ai vraiment eu la piqûre », raconte celui qui a fait les premières parties de Pascale ­Picard, Dumas et Éric Lapointe.

« Je n’avais pas le choix de chanter à La Voix en français. Je devais faire une reprise de la chanson « T’es dans la lune » des B.B. et la mettre dans mon style, et ça m’a ­donné le goût de chanter en français », ajoute-t-il.

Avant d’être connu du grand public en 2013, l’artiste originaire de Saint-Jean-­sur-Richelieu avait sorti deux mini-albums en anglais, We All Heal Over Time (2011) et A Fire (2012).

Sur La transition, Jeffrey Piton explore plusieurs thèmes inspirés de son vécu, comme l’amour et son évolution depuis deux ans. « La chanson « Transition » parle de mon année de remise en question. Les thèmes sont plus personnels, moins larges que sur mes autres albums », confie-t-il.

Celui qui a séduit les quatre juges de la première saison de La Voix avec ton interprétation de « The a Team » d’Ed Sheeran aux auditions à l’aveugle, pour finalement choisir comme coach Marie-Mai, est ­présentement en spectacle. « Il y avait beaucoup de stress lors du processus ­créatif, parce que je voulais que ça plaise aux gens. Là j’en profite, j’ai fait 10-12 ­spectacles cet été », commente-t-il.

Jeffrey Piton sera d’ailleurs en prestation au Zaricot le 5 septembre où il interprétera plusieurs pièces de son album, d’anciennes chansons et de nouvelles compositions. « Je suis super familier avec le Zaricot, j’y suis allé trois, quatre fois. J’ai toujours du fun ­là-bas », lance le musicien.

image