25 août 2011
CSSS Richelieu-Yamaska
Les agences indépendantes privées de 500 000 $
Par: Le Courrier

Après plusieurs années de hausses prononcées de l’utilisation d’infirmières employées par des agences privées, les dépenses engendrées par ces infirmières ont diminué de plus d’un demi-million de dollars au Centre de santé et de services sociaux Richelieu-Yamaska (CSSSRY).

publicité

Pour un total de 15 868 heures de travail de moins que l’an dernier (infirmières techniciennes, bachelières et auxiliaires confondues), le CSSSRY a économisé 508 727 $. Cette diminution fait passer le total des dépenses engendrées par l’utilisation d’agences à 3 842 226 $, comparativement à 4 350 953 $ l’an dernier. La principale différence est la diminution de plus de moitié des heures travaillées par les infirmières auxiliaires issues des agences privées.@TEXTE : « Ces résultats sont reliés à nos efforts investis dans la planification du personnel », explique le directeur des communications du CSSSRY, Claude Dallaire. Il affirme avoir réussi à réduire le recours aux infirmières provenant d’agences privées grâce, entre autres à la stabilisation des postes et à la disponibilité des employés à faire du temps supplémentaire.Le syndicat responsable des infirmières nuance toutefois ce gain. « On sent la volonté de diminuer les heures, mais seul le temps nous le dira », affirme le président du syndicat de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) du CSSS Richelieu-Yamaska, Richard Beauregard. L’homme s’attendait à une plus grande baisse, mais ne rejette pas l’amélioration.Selon ses propos, la FIQ a ajouté dans leur dernière convention collective une clause qui engage l’employeur à réduire de 40 %, d’ici 2015, le taux d’utilisation de la main-d’oeuvre indépendante. « Il reste du travail à faire, il faut qu’ils appuient sur l’accélérateur », exprime M. Beauregard. Malgré les différends, le président du syndicat est content d’avoir été entendu du côté des infirmières auxiliaires. « On a senti la baisse de ce côté ».

La FIQ devant les tribunaux

Par ailleurs, l’utilisation des infirmières des agences privées fait toujours l’objet d’une contestation par le syndicat devant les tribunaux. La FIQ a déposé, en 2009, une requête en vertu de l’article 39 du Code du travail pour faire intégrer les infirmières des agences privées dans leur unité de négociation.

Les procédures en sont toujours à l’étape des requêtes préliminaires. La cause sur le fond devrait être entendue dans plusieurs mois. Richard Beauregard se dit optimiste par rapport à la procédure.Heures travaillées du personnel d’agence du CSSS Richelieu-Yamaska[à laisser vide] 2008-2009 2009-2010 2010-2011Infirmières (techniciennes et bachelières) 33 351 58 092 56 253Infirmières auxiliaires 5 485 23 169 9 040

image