27 août 2020
Les choses bougent chez le Condor
Par: Félix-Antoine Bourassa

Robert Chevrier, propriétaire du Condor, est fébrile à l’aube d’une toute première saison à Saint-Hyacinthe. Photothèque | Le Courrier ©

Le Condor de Saint-Hyacinthe, anciennement localisé à Nicolet dans la Ligue senior AAA du Québec, comptera sur une formation bien garnie en joueurs locaux en vue de la prochaine saison.

Publicité
Activer le son

Samedi dernier, une réunion des propriétaires des équipes du circuit a eu lieu et le propriétaire de la concession de Saint-Hyacinthe, Robert Chevrier, a livré au COURRIER un état de la situation pour la saison à venir.

C’est finalement au mois d’octobre que la saison prendra son envol et cette dernière offrira le même nombre de matchs réguliers que la saison dernière, soit un total de 22.

« Nous avons une bonne réaction de l’équipe quant à la saison à venir. Nous commencerons prochainement notre calendrier préparatoire avec des matchs interlocaux face aux Bisons de Granby afin de limiter les déplacements », explique M. Chevrier.

Questionné sur l’assistance anticipée aux matchs en mode COVID-19, l’homme d’affaires originaire de Sainte-Hélène-de-Bagot a mentionné que l’organisation suivra les directives de la santé publique en limitant l’accès à un maximum de 250 spectateurs, même s’il reste encore des détails à finaliser. « Il faut comprendre que la Ville de Saint-Hyacinthe a le choix ou non d’autoriser les spectateurs à nos matchs, alors nous sommes en discussions avec les autorités municipales, mais ça augure très bien. »

Une équipe compétitive et représentative

La formation maskoutaine comptera sur bon nombre de hockeyeurs de la région, un élément qui était essentiel pour M. Chevrier. « C’était très important pour nous d’avoir des joueurs de la région dans l’équipe. C’est beaucoup plus intéressant pour les spectateurs de venir voir un match de leur équipe avec des joueurs de leur ville. »

Parmi les joueurs provenant de la région, on confirme la venue de Benjamin Lecomte, David Godbout et William Lacasse. Cette liste pourrait bien s’étirer jusqu’à 10 joueurs locaux ou régionaux. Notons aussi que l’entraîneur-chef de l’équipe, Michael Bazinet, provient aussi de la région, lui qui était auparavant entraîneur dans la structure des Montagnards du Collège Saint-Hilaire. « Nous prévoyons avoir une très bonne équipe sur la patinoire, rapide en plus d’être très combative et physique », annonce fièrement Robert Chevrier.

image