5 janvier 2012
Ville de Saint-Pie
Les élus hausseront leurs salaires de 50 %
Par: Le Courrier
Pierre St-Onge est à l'aise avec la hausse de salaire de 50 % que s'apprêtent à s'octroyer les élus de Saint-Pie.

Pierre St-Onge est à l'aise avec la hausse de salaire de 50 % que s'apprêtent à s'octroyer les élus de Saint-Pie.

Les élus municipaux de la Ville de Saint-Pie entreprendront l’année 2012 en se faisant plaisir : ils procéderont à un ajustement salarial qui augmentera leur traitement de 50 % d’un seul coup.

Publicité
Activer le son

Le maire de Saint-Pie, Pierre St-Onge, a expliqué que son conseil avait décidé de donner ce coup de barre après avoir pris connaissance des salaires qui sont versés aux élus municipaux d’une quinzaine de municipalités québécoises comptant environ 5 200 habitants. Avec ses 5 130 habitants, Saint-Pie appartient à cette catégorie.

« Cette étude montre que même en augmentant nos salaires de 50 %, nous sommes encore en bas de la moyenne de ce qui se paie ailleurs. Nos salaires n’avaient pas été ajustés depuis 2006 et à un moment donné, il faut le faire. La tâche augmente aussi, il y a de plus en plus de choses à faire », a fait valoir le maire St-Onge.En 2011, son salaire de maire s’élevait à 16 878 $, somme qui comprenait une rémunération de base de 11 251 $ et une allocation de dépenses non imposable de 5 626 $. Une fois que sera adopté le nouveau règlement sur le traitement des élus à la séance du conseil du 11 janvier, son salaire global passera à 25 317 $, ce qui représente une hausse de 8 439 $ ou de 50 %. Comme le maire St-Onge touche un autre salaire à titre de conseiller à la MRC (6 405 $ en 2011), la somme de ses émoluments en tant qu’élu s’élèvera à environ 31 722 $ en 2012. Le salaire des conseillers augmentera dans la même proportion que celui du maire. Eux qui touchent actuellement 5 626 $, soit 3 751 $ en salaire de base et 1 875 $ en allocation, verront leur rémunération passer à 8 439 $; leur salaire de base grimpera à 5 626 $ et leur allocation non imposable, à 2 813 $. Comme dans le cas du maire, l’allocation versée aux conseillers représente la moitié de leur salaire de base. En 2012, les membres du conseil municipal de Saint-Pie seront donc un peu mieux rémunérés que l’étaient en 2011 ceux de Saint-Césaire, une municipalité de 5 526 habitants. L’an dernier, le maire de Saint-Césaire, Serge Gendron, a touché un salaire global de 23 021 $ comprenant une allocation de dépenses de 7 674 $, tandis que le salaire des conseillers s’établissait à 7 670 $, incluant une allocation de dépenses de 2 558 $.

image