26 septembre 2013
Course automobile
Les frères Bernier conservent leur trône
Par: Maxime Prévost Durand
François et Steve Bernier ont remporté le championnat de saison de l'Autodrome de Granby respectivement en modifié et sportsman pour une troisième année consécutive.

François et Steve Bernier ont remporté le championnat de saison de l'Autodrome de Granby respectivement en modifié et sportsman pour une troisième année consécutive.

Les rois de la piste en terre battue de l’Autodrome de Granby, les frères François (modifié) et Steve (sportsman) Bernier ont tous deux remporté pour une troisième saison consécutive le championnat des pilotes de l’Autodrome dans leur classe respective.

François Bernier a conservé son titre de champion en classe modifié, non sans devoir livrer une chaude lutte à ses adversaires. Il a devancé par seulement six points son plus proche poursuivant, Kayle Robidoux. Alain Boisvert a fait partie d’une lutte à trois avec ces deux coureurs jusqu’à la toute fin, neuf points derrière Bernier.

Son frère Steve a lui aussi remporté le championnat de l’Autodrome de Granby, cette fois en classe sportsman. Il a devancé par 99 points son principal rival, Mathieu Desjardins, sans trop être inquiété durant la saison.Steve Bernier en a rajouté lors de la dernière épreuve de la saison 2013, le BERT 150, une compétition de 150 tours réservée à la classe modifié. C’est donc dire qu’il a dû courir en classe modifié, lui qui coure habituellement en sportsman. Il a finalement remporté l’épreuve, devançant notamment son frère, victime d’un contact avec Paul St-Sauveur à onze tours de la fin.« Je ne m’attendais pas à avoir une voiture aussi compétitive. J’avais fait seulement une course en modifié cette saison, du côté de Drummondville. C’était la plus grosse course de l’été et je l’ai gagnée. Et ce n’était pas sur un coup de chance. Ça fait beaucoup jaser, encore aujourd’hui. »Sur le site de l’Autodrome de Granby, on laisse même présager que Steve ferait le saut en modifié dès la saison prochaine. Il se retrouverait ainsi aux côtés de son frère François et laisserait vacant le trône de la classe sportsman. Le principal intéressé ne veut pas trop se mouiller pour l’instant, bien qu’il ne cache pas son désir de faire le saut dans la grande classe.« Il y a toujours l’aspect financier qui pèse dans la balance avant de faire le saut en modifié, puisque c’est plus cher. Mais c’est tentant. Tout le monde sera content si je monte de classe. La décision finale n’est toutefois pas encore arrêtée. »

image