26 mars 2020
Les Galeries (presque) fermées
Par: Olivier Dénommée

Toutes les entrées des Galeries St-Hyacinthe sont dorénavant fermées, à l’exception de l’entrée 1 qui donne accès aux bureaux de services gouvernementaux à l’étage supérieur. Un grillage et un mot de la direction s’assurent d’empêcher les gens de circuler dans le centre commercial. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Si André Brochu, directeur général des Galeries St-Hyacinthe, a dit il y a une semaine qu’il était « impensable » de fermer le centre commercial, il a entendu cette fin de semaine la directive du premier ministre François Legault de fermer les centres d’achats jusqu’au 1er mai. Aujourd’hui, seuls une poignée de commerces et les bureaux à l’étage y sont encore accessibles.

publicité

Dorénavant, seuls les « services essentiels » qui ont un accès extérieur peuvent demeurer ouverts dans un centre commercial. Aux Galeries, c’est le cas de l’épicerie IGA Extra, de la pharmacie Jean Coutu et de la boutique Médicus. À cela s’ajoutent le guichet automatique à l’entrée 2 et la clinique Jean Coutu (entrée 1) dans les heures où la pharmacie n’est pas encore ouverte. Quant à Buropro Citation, il demeure à la disposition de sa clientèle via son site web. André Brochu précise aussi que Dollarama, qui fait partie de la liste de services essentiels émise par le gouvernement Legault, a fait une demande d’exception pour pouvoir ouvrir ses portes même si le magasin n’a pas un accès menant à l’extérieur. Il ne sait toutefois pas si et quand cette demande serait acceptée. Officiellement, la fermeture des centres commerciaux au Québec est décrétée jusqu’au 1er mai, mais cela pourrait s’étirer si la crise entourant la COVID-19 n’est pas résorbée d’ici là.

image