5 janvier 2012
Seulement neuf matchs les séparent des séries
Les Gaulois entament le dernier droit avec confiance
Par: Maxime Desroches
Martin Cadorette souhaite revivre les mêmes sensations qu'en avril 2010, lorsque ses Gaulois avaient mis la main sur la Coupe Jimmy-Ferrari.

Martin Cadorette souhaite revivre les mêmes sensations qu'en avril 2010, lorsque ses Gaulois avaient mis la main sur la Coupe Jimmy-Ferrari.

L’entraîneur-chef des Gaulois du CAG, Martin Cadorette, a déjà confié à plusieurs reprises, dont la première fois au tout début de la présente campagne, qu’il croyait avoir les effectifs nécessaires pour rivaliser avec n’importe quelle équipe de la ligue midget AAA, même si plusieurs vétérans de l’édition 2010-2011 avaient quitté la barque. Avec moins de 10 matchs à disputer au calendrier, on constate que ce n’était pas que des paroles en l’air.

Publicité
Activer le son

La confiance qu’il a témoignée à son noyau de joueurs, bien que celui-ci soit constitué en grande partie de patineurs de 15 ans et de quelques joueurs de 16 ans de première année, est l’un des facteurs ayant contribué à faire des Gaulois une équipe dominante qui ne subit que rarement la défaite, et qui, lorsqu’elle le fait, n’est pas déclassée par l’équipe adverse.

« Je suis vraiment confiant de pouvoir accéder à de belles choses avec le groupe de joueurs en place. On a été épargné par le facteur blessures, et c’est une tendance qui devra se maintenir si on veut atteindre notre objectif, qui est de représenter le circuit à la Coupe Telus, en avril », affirme-t-il sans détour.Alors qu’ils entreprendront le dernier droit de la saison samedi, à Jonquière, les Maskoutains jouissent présentement d’une position enviable au classement du circuit Gauthier. Leur fiche de 26 victoires, six revers, et deux défaites en temps supplémentaire les a assurés, avant même la pause de la période des Fêtes, de bénéficier de l’avantage de glace en vue de la première ronde des séries. Preuve de leur grande force de caractère, les Maskoutains ont perdu deux matchs consécutifs à une seule reprise en près de 50 parties, calendrier préparatoire inclus.Tirant profit du brio de leur duo étoile de gardiens de but, formé de Philippe Desrosiers et Philippe Cadorette, les Gaulois n’ont accordé que 89 buts aux attaques adverses après 34 matchs, soit le plus bas total du circuit. Leur moyenne de 2,61 buts alloués est un chiffre somme toute minuscule étant donné l’étiquette offensive apposée à la ligue midget AAA.

L’édition 2010 : un modèle à imiter

À sa toute première saison à la barre des Gaulois, en 2009-2010, Martin Cadorette avait conduit le CAG à une présence à la Coupe Telus, à Lévis, soulevant au passage la Coupe Jimmy-Ferrari. L’édition actuelle est encore loin de la coupe aux lèvres, mais l’instructeur ne cache pas que dans son vestiaire, c’est l’objectif ultime que chacun partage.

« Avec un groupe uni comme le nôtre et un travail collectif à la hauteur de nos capacités, il n’y a aucune raison de ne pas y croire. Le facteur chance entrera lui aussi dans l’équation à un certain point, mais nous allons nous occuper de ce qui est de notre ressort, soit de jouer trois bonnes périodes de hockey, soir après soir. »

image