1 novembre 2012
Hockey midget AAA
Les Gaulois ratent plusieurs chances
Par: Maxime Prévost Durand
Jean-Christophe Beaudin a raté toute une occasion de donner les devants aux Gaulois en première période alors que le filet était ouvert.

Jean-Christophe Beaudin a raté toute une occasion de donner les devants aux Gaulois en première période alors que le filet était ouvert.

Les Gaulois du Collège Antoine-Girouard ont raté plusieurs belles chances de marquer lors de la première période de leur seule rencontre du week-end dimanche face aux Estacades de Trois-Rivières au Stade L.-P.-Gaucher. Le manque d’opportunisme a fait mal et les visiteurs ont filé vers une victoire de 4-2.

Contrairement aux deux dernières sorties du CAG, où l’attaque avait compté à sept reprises, les joueurs des Gaulois ont été en mesure de marquer deux fois seulement, alors que le score penchait déjà en faveur des Estacades. Pourtant, ils ont obtenu les premières bonnes chances de marquer, mais n’ont pas été en mesure de capitaliser.

« Au lieu de voir le positif dans les chances de marquer qu’ils ratent, les joueurs s’enfoncent dans le négatif et c’est là qu’ils oublient les petits détails », résume Martin Cadorette, l’entraîneur-chef des Gaulois.Plusieurs de ces chances appartiennent à Jean-Christophe Beaudin, toujours démarqué, placé au bon endroit pour recevoir le disque. On peut se rappeler cette chance dans un filet laissé grand ouvert par le gardien Gabriel Forcier qui aurait donné l’avance 1-0 aux Gaulois. L’angle trop restreint l’a toutefois empêché de marquer sur cette séquence.Et ce n’est qu’un exemple des chances ratées par certains Gaulois durant la partie. Il faut toutefois donner crédit à la défensive des Estacades. À diverses reprises, les tirs ont été bloqués ou le jeu se refermait très rapidement, ne laissant que très peu de temps aux Gaulois pour exécuter leur jeu.C’est l’attaque trifluvienne qui a parlé en deuxième période, dans un match malgré tout serré au niveau des tirs. Un tir puissant de Samuel Blais au cercle de mise en jeu a déjoué Sébastien Dupré dans la partie supérieure, du côté de la mitaine.Quelques instants plus tard, un tir de la ligne bleue, lors d’un avantage numérique pour les visiteurs, a trouvé le fond du filet.Avec moins de deux minutes à faire en période médiane, Trois-Rivières et le CAG ont compté coup sur coup pour retraiter au vestiaire avec la marque de 3-1.Pier-Alexandre Trudeau a marqué pour les locaux. Il y est allé d’une percée en zone offensive, a débordé la défensive des Estacades, a coupé vers le filet et la rondelle a trouvé une place dans le chaos pour se retrouver dans le but.Les Estacades n’ont pas flanché lors des dernières vingt minutes, en route vers leur cinquième gain seulement cette saison. Samuel Blais en a profité pour inscrire son deuxième filet de la rencontre. Nicolas Leblond a marqué en fin de période pour les Gaulois, mais comme le dit le proverbe, il était trop peu trop tard. « Ce sont les petits détails qui nous ont fait mal. On a manqué un peu de conviction autour du but, on n’était pas en bonne position pour prendre les retours de lancer. On n’a pas joué un mauvais match, mais on n’a rien fait d’extraordinaire non plus », a soutenu Martin Cadorette après le match.Les deux prochains affrontements des Gaulois auront lieu sur les patinoires adverses. Demain, ils seront du côté du Lac-Saint-Louis avant de poursuivre leur route à Magog pour y affronter les Cantonniers dimanche après-midi.

image