18 août 2011
Les jeunes enfants et les aînés en priorité
Par: Le Courrier

Avec ses installations modernes et accessibles, le Centre récréoaquatique de Saint-Hyacinthe a tout pour plaire à une clientèle trop longtemps négligée par le vieux Centre culturel : les jeunes enfants et les personnes âgées.

publicité

« À un an autant qu’à 80 ans, la natation est souvent la seule activité que l’on peut pratiquer, alors nous voulions que cette clientèle soit mieux desservie par le Centre récréoaquatique », a expliqué le président de la Corporation aquatique maskoutain (CAM) Richard Plante.

« Le Centre récréoaquatique a été conçu pour cette clientèle, alors que le Centre culturel a été construit à l’époque des Jeux olympiques de Montréal et a été aménagé pour y nager », a renchéri le directeur général de la CAM, Éric Leuemberger. Or, la corporation estime que seulement 5 % des baigneurs ne nagent que des longueurs.Père d’enfants âgés de moins d’un an à 12 ans, Richard Plante estime que tous trouveront leur compte au nouveau complexe. « Nous avons visité plusieurs centres aquatiques et pris conscience que les gens veulent vivre une expérience, ils veulent s’y amuser plusieurs heures avec toute la famille. »À Varennes et LaSalle, par exemple, M. Leuemberger a été surpris de voir l’immense bassin d’entraînement désert, alors que la petite piscine récréative était pleine à craquer. « Nous ne voulions pas faire la même erreur », a-t-il laissé entendre.Environ 50 % des inscriptions aux cours aquatiques concernent des enfants de cinq ans et moins, mais les installations du vieil édifice de la rue Turcot sont inadéquates pour cette jeune clientèle.« Vous voulez aller dans la piscine du Centre culturel avec un enfant de 2 ans et demi? Bonne chance! L’eau est froide et le bassin profond. Même ma fille de 10 ans ne s’y amuse que 30 ou 45 minutes. Maintenant avec la glissade digne d’un aquaparc elle y restera des heures! », a poursuivi Richard Plante.Conscient de la situation démographique actuelle, la corporation aquatique a accordé une attention particulière aux aînés. « La population est vieillissante, mais pendant le bain libre de 19 h au Centre culturel, très peu se risquent à mettre un pied à l’eau. Avec toute l’activité qui se déroule dans la piscine et l’accès difficile, il faut être cascadeur pour y aller! », a déploré Richard Plante.L’accès aux installations du Centre récréoaquatique a été aménagé afin de faciliter la participation des personnes à mobilité réduite aux activités aquatiques. « L’eau sera chaude et les baigneurs auront pied dans le bassin récréatif », a insisté Éric Leuamberger.Les utilisateurs ayant soufflé leur 80 e bougies peuvent se réjouir puisqu’ils seront admis au bain libre et aux cours de conditionnement physique gratuitement. Le hic, c’est qu’ils doivent résider sur le territoire de Saint-Hyacinthe. Puisque, le complexe est un équipement supralocal, le conseil d’administration de la CAM a promis de se pencher à nouveau sur la question afin d’inclure les octogénaires de toutes les municipalités de la MRC des Maskoutains.

image