3 juin 2021
8e Gala Agristars de la grande Montérégie
Les lauréats dévoilés et 28 000 $ remis à l’ACFA
Par: Le Courrier

Jérémie Letellier, président de la Fédération de l’UPA de la Montérégie, remet un chèque au montant de 28 000 $ à Nathalie Roy, présidente de l’organisme Au cœur des familles agricoles. Photo gracieuseté

Le 27 avril a eu lieu la diffusion virtuelle du 8e Gala Agristars de la grande Montérégie présenté par Kemin. Cette édition spéciale, réinventée et empreinte de solidarité, s’est déroulée sous le thème de la santé psychologique. L’événement virtuel a permis d’amasser la somme de 28 000 $ qui a été versée à l’organisme maskoutain Au cœur des familles agricoles (ACFA) pour le maintien de deux travailleurs de rang en Montérégie.
Publicité
Activer le son

« La Fédération est heureuse de remettre la somme des billets vendus et des profits générés par le Gala à l’ACFA, qui veillera au maintien de nos deux travailleurs de rang qui font un travail exceptionnel auprès des familles agricoles de la Montérégie. Je tiens à remercier tous les donateurs et à féliciter tous les lauréats et finalistes qui contribuent année après année à l’avancement de notre agriculture par leurs idées novatrices », a déclaré Jérémie Letellier, président de l’UPA de la Montérégie.

Des lauréats de la région

Parmi les nombreux prix remis lors de cette soirée, plusieurs ont été décernés à des artisans de la grande région de Saint-Hyacinthe. C’est le cas des Entreprises Dubreuil, de Saint-Dominique, qui a remporté le prix Réussite entrepreneuriale pour une bonne gestion de l’entreprise dans un contexte de changement.

Le prix Ma ferme, mon monde, qui souligne une bonne idée en gestion des ressources humaines, a été remis aux entreprises Le Cactus fleuri, de Sainte-Marie-Madeleine. Production Barry, de Sherrington, fait aussi partie des lauréats de ce prix.

Marie-Claude Mainville de Saint-Pie a été nommée agricultrice de l’année en Montérégie-Ouest.

Les prix d’engagement au sein de l’Union des producteurs agricoles ont également été remis à plus de 40 récipiendaires pour leurs 15 ans, 20 ans, 25 ans, 30 ans, 35 ans et 40 ans d’implication. Dans la région, on retrouve : Bernard Fontaine (Saint-Barnabé-Sud | 15 ans), Robert Joyal (Saint-Hugues | 15 ans), Anne Cadorette (Saint-Barnabé-Sud | 15 ans), Mélanie Renaud (Sainte-Madeleine | 15 ans), Daniel Grégoire (Saint-Hyacinthe | 20 ans), Joël Leblanc (Saint-Barnabé-Sud | 20 ans), Yvan Michon (La Présentation | 20 ans), Fabien Fontaine (Saint-Hyacinthe | 20 ans), Pierre Paré (Sainte-Hélène-de-Bagot | 25 ans), Christian Overbeek (Saint-Hyacinthe | 30 ans), Mario Dupont (Saint-Liboire | 35 ans), Patrice Dion (Saint-Liboire | 35 ans), Christian St-Jacques (Saint-Pie | 35 ans) et Michel Daigle (Sainte-Hélène-de-Bagot | 40 ans).

Des gagnants aux quatre coins de la Montérégie

Les prix Bon coup ont été remportés par les Éleveurs de porcs de la Montérégie pour leur projet « Gagnez votre fête de fin d’année scolaire » et les Producteurs de grains de la Montérégie pour leurs actions de mobilisation lors de la pénurie du propane en 2019.

Le prix Bon coup en agroenvironnement a été remporté par le Syndicat de l’UPA Jardins-de-Napierville pour son projet « Pôle d’excellence en lutte intégrée », une initiative de producteurs agricoles qui a pour but de promouvoir les méthodes alternatives aux pesticides et de valoriser les entreprises qui les adoptent.

Le jury a décerné le prix Coup de cœur au Syndicat de l’UPA de Brome- Missisquoi pour sa campagne de communication « Fier de vous nourrir ».

Karine Morin de Saint-Guillaume a remporté le prix Relève agricole pour son leadership et son engagement à faire avancer cette cause. Puis, Chantal Van Winden de Saint-Patrice-de-Sherrington a été nommée agricultrice de l’année en Montérégie-Est.

Récipiendaire du prestigieux prix Coup de chapeau, Gisèle Normandeau- Marleau de Saint-Télesphore a été reconnue par ses pairs pour avoir grandement contribué au fil des années à l’avancement de l’agriculture et à la valorisation de la profession d’agricultrice dans la région. Bien impliquée au sein de son entreprise agricole, Gisèle n’a jamais cessé de cultiver sa passion et de développer le goût de l’engagement. Cofondatrice du Syndicat des agricultrices de Val-Jean, elle y fut nommée présidente en 2004. Gisèle a toujours travaillé à la défense des droits des agricultrices afin qu’elles puissent siéger de plein droit dans la structure de l’UPA.

image