20 septembre 2012
Les Mangeurs au coeur de la technopole agroalimentaire
Par: Le Courrier
L'oeuvre de Kim Waldon, <em>Belles créatures</em>, présente six têtes d'animaux naturalisées.

L'oeuvre de Kim Waldon, Belles créatures, présente six têtes d'animaux naturalisées.

Près de 400 personnes, venues de partout et de tous les milieux, politique et culturel, étaient présentes, samedi après-midi, dans le cadre du vernissage de la 4 e édition d’Orange, évènement d’art actuel de Saint-Hyacinthe, à Expression, Centre d’exposition de Saint-Hyacinthe.

C’est sous le thème Les Mangeurs que se déroule, jusqu’au 28 octobre, l’édition 2012 de cette manifestation culturelle triennale. Artistes professionnels du Québec, du Canada et de l’international participent à cet évènement unique qui amalgame l’art contemporain et l’agroalimentaire.

Cette année, la technopole agroalimentaire accueille près d’une vingtaine d’artistes qui se sont intéressés aux « mangeurs ». Parmi ceux-ci, notons les artistes québécois Hélène Doyon et Jean-Pierre Demers, Annie Descôteaux, Jean-Robert Drouillard, Chantale Durand, Marie-Andrée Houde, Sandra Lachance, Alexis Lavoie, Hélène Lefebvre, Karine Turcot, Giorgia Volpe, Kim Waldron et Chih-Chien Wang de même que la présence des quelques artistes canadiens Jordan MacLachlan et Michael Snow ainsi que les artistes internationaux Adel Abdessemed, Nayland Blake, Miru Kim, Naufus Ramirez-Figueroa et Alessandra Sanguinetti. Avec le thème Les Mangeurs, les artistes ont mis de côté la denrée et ont plutôt exploré la condition mortelle de ceux qui mangent ainsi que la relation complexe qu’ils entretiennent avec la nourriture. Excès, abus, déviances et parfois même perversion sont représentés dans plusieurs oeuvres exposées. Acte de survie, manger est parfois même idéalisé tel que le montre les oeuvres, Prenez et mangez du duo d’artistes Doyon et Demers et À mon dernier repas de Sandra Lachance. Mais d’autres mettent également en lumière la chasse, acte qui précède normalement celui de manger, dont le travail photographique intitulé Belles Créatures de Kim Waldron.Samedi dernier, à partir de 15 h, quatre artistes ont livré des performances devant le public afin de donner un sens additionnel à leur oeuvre. Georgia Volpe, qui propose une installation englobante, visuelle et sonore, en deux parties, Ouvre-moi et L’anchuss, a déambulé dans la rue avec deux animaux naturalisés à ses bras. L’artiste Karine Turcot, qui présente l’oeuvre Mère & fille, s’est fait gaver de miel par une personne du public choisie au hasard. Hélène Lefevbre, qui explore le processus de décrépitude des aliments avec l’oeuvre La nourriure comme projet de survie, a manipulé du fumier de mouton auquel ont été ajoutés des verres de terre, tandis que Sandra Lachance s’est installée à une table amplement garnie, accompagnée d’amis, pour se livrer à son dernier repas.

Activités à venir

Une journée de réflexion et d’exploration est prévue, samedi, sous le thème Les errances du mangeur. Organisées en collaboration avec Orange, Le Rendez-vous des papilles et l’Université de Montréal, trois activités auront lieu au cours de la journée.

Dès 10 h 15, à La Ressourcerie, se tiendra l’Autopsie du mangeur. Visite de l’exposition, performance de l’artiste Karine Turcot, discussion avec des artistes, professeurs, un auteur et un économiste seront au programme jusqu’à 12 h 30, suivie d’un dîner sur le site du Rendez-vous des papilles.À 13 h 30, sous le Chapiteau Desjardins du Rendez-vous des papilles se tiendra l’activité Nous sommes tous des mangeurs. Deux conférences, l’une La recherche du Nous culinaire sera livrée par Jean-Pierre Lemasson, professeur à l’UQAM, et l’autre L’aliment et la gastronomie, objets médiateurs de l’identité québécoise sera présentée par Geneviève Sicotte de l’Université Concordia. Suivra la table ronde Nous sommes tous des mangeurs avec les deux conférenciers précédents ainsi que la journaliste de La Presse Ève Dumas et la libraire de la Librairie gourmande Anne Fortin.Finalement, à 15 h 30, aura lieu au même emplacement La tablée des conteurs avec Anne-Marie Aubin, Alain Carpentier et Pascal Gueran.

image