31 août 2017
En vue du Championnat du monde de gymnastique acrobatique
Les meilleurs gymnastes au pays s’amènent à Saint-Hyacinthe
Par: Maxime Prévost Durand
Nora Abouraja de Gymnaska-Voltigeurs devrait confirmer sa place pour le Championnat du monde de gymnastique acrobatique samedi à Saint-Hyacinthe. Photo Courtoisie

Nora Abouraja de Gymnaska-Voltigeurs devrait confirmer sa place pour le Championnat du monde de gymnastique acrobatique samedi à Saint-Hyacinthe. Photo Courtoisie

Nora Abouraja de Gymnaska-Voltigeurs devrait confirmer sa place pour le Championnat du monde de gymnastique acrobatique samedi à Saint-Hyacinthe. Photo Courtoisie

Nora Abouraja de Gymnaska-Voltigeurs devrait confirmer sa place pour le Championnat du monde de gymnastique acrobatique samedi à Saint-Hyacinthe. Photo Courtoisie

La dernière épreuve de sélection en vue de la formation de l’équipe canadienne pour le Championnat du monde senior de gymnastique acrobatique se tiendra à Saint-Hyacinthe samedi, au Pavillon Léo-Sansoucy de l’École secondaire Casavant. Pour l’occasion, une athlète du club maskoutain Gymnaska-Voltigeurs, Nora Abouraja, se retrouvera en compagnie des meilleurs au pays afin de confirmer sa place avec Équipe Canada.

publicité

À l’heure actuelle, Nora se retrouve au 2e rang du classement national senior en tumbling et sa participation au Championnat du monde est pratiquement assurée. « Mes scores sont déjà faits. Il y a quatre places disponibles et nous sommes trois dans ma catégorie, mais ma place sera seulement confirmée au terme de la compétition », a-t-elle soutenu lors d’une rencontre avec LE COURRIER la semaine dernière.
La Montréalaise de 22 ans, qui pratique le tumbling depuis cinq ans, s’est jointe à Gymnaska-Voltigeurs l’hiver dernier afin de retrouver son entraîneur, Pascal Blanchette. Elle partage ses entraînements entre le club maskoutain et l’Institut national du sport (INS), à Montréal.
Il s’agirait d’une première participation au Championnat du monde de gymnastique acrobatique pour Nora. « J’avais entamé le processus en 2014, mais une blessure m’avait forcée à arrêter », explique-t-elle. À ce moment, elle s’était déchiré un tendon du talon d’Achille. « Dès la journée où j’ai été blessée, je savais que j’allais revenir », poursuit-elle, ajoutant que cette épreuve s’est rapidement transformée en une source de motivation pour revenir dans les hauts niveaux de son sport.
L’an dernier, le travail qu’elle a mis à l’entraînement a porté ses fruits si bien qu’elle a goûté à sa première expérience internationale avec Équipe Canada en participant au championnat panaméricain. Si rien ne change, elle devrait s’envoler pour Sofia, en Bulgarie, au mois de novembre pour son premier Championnat du monde. Le dernier membre de Gymnaska-Voltigeurs à avoir participé à un tel rendez-vous chez les seniors est David Poirier au début des années 2000, a indiqué le club.
L’Olympienne Rosie MacLennan au rendez-vous
Au total, une quarantaine de gymnastes de niveau national senior se donneront rendez-vous à Saint-Hyacinthe au cours de la fin de semaine, dont trois qui reviennent des Jeux mondiaux de gymnastique tenus plus tôt cet été. L’Olympienne Rosie MacLennan, médaillée d’or à Londres et Rio en trampoline individuelle, a également confirmé sa présence en début de semaine.
Cette compétition sera la troisième épreuve de sélection canadienne pour le Championnat du monde, après la Canada Cup et le championnat canadien. Les épreuves de trampoline, tumbling et double-mini trampoline seront présentées.
« C’est la première fois qu’on fait une compétition de cette envergure à Saint-Hyacinthe. C’est une belle visibilité pour notre sport dans la région », s’est réjouie la directrice générale de Gymnaska-Voltigeurs, Nancy Houle.
Au terme de la compétition, un camp d’entraînement avec les membres de l’équipe canadienne, fraîchement sélectionnés, sera également tenu en sol maskoutain. « Nos athlètes de niveaux provincial et national de trampoline et de tumbling auront la chance d’aller s’entraîner avec eux durant une heure », ajoute-t-elle.
L’entrée pour la compétition de samedi sera gratuite. Les épreuves se dérouleront tout au long de la journée dès 9 h.

image