26 juillet 2012
Biométhanisation
Les subventions arrivent
Par: Le Courrier
Les représentants des deux gouvernements annonceront aujourd'hui le versement des subventions qui permettront vraisemblablement à la Ville de Saint-Hyacinthe de compléter le projet de biométhanisation à la station d'épuration.

Les représentants des deux gouvernements annonceront aujourd'hui le versement des subventions qui permettront vraisemblablement à la Ville de Saint-Hyacinthe de compléter le projet de biométhanisation à la station d'épuration.

Tout indique que le versement d’une bonne part des subventions promises à la Ville de Saint-Hyacinthe dans le dossier de la biométhanisation des matières organiques sera confirmée aujourd’hui même à la station d’épuration de la rue Girouard Est.

publicité

Le ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs du Québec, Pierre Arcand, doit y faire une importante annonce en compagnie du sénateur conservateur Jean-Guy Dagenais, qui y représentera le gouvernement fédéral.

Les phase I et II du projet de biométhanisation représentent un investissement global qui a été estimé à 47,1 millions $. Il avait été convenu au départ que la Ville de Saint-Hyacinthe, le gouvernement du Québec et le gouvernement fédéral se partageraient la facture en trois parts de 15,7 millions $.Mais LE COURRIER a appris d’une source très bien informée que l’engagement financier du gouvernement fédéral correspondrait plutôt à 11,3 millions $. Si le gouvernement du Québec y va lui aussi d’une contribution de 11,3 millions $, c’est donc dire que la Ville obtiendrait 22,6 millions $ en subvention dans le cadre d’un projet dont le coût total a sans doute été revu à la baisse.Récemment, la Ville a annoncé des changements dans les travaux prévus à la phase II du projet qui viennent peut-être en réduire les coûts. Au lieu d’assécher au maximum les boues d’épuration pour en tirer un digestat déshydraté à 95 %, la Ville entend maintenant recourir au compostage dans la phase finale du traitement des boues.En 2009 et 2010, la Ville a réalisé seule la phase I du projet de biométhanisation, y consacrant 9 millions $. Les subventions annoncées aujourd’hui lui permettront de poursuivre la transformation de l’usine d’épuration sans devoir y consacrer des sommes aussi importantes. Si sa part totale n’excède pas 11,3 millions $, il ne lui restera à consacrer qu’environ 2,3 millions $ à l’ensemble du projet.La biométhanisation des matières organiques qui sont traitées à la station d’épuration génère du biogaz qui est utilisé dans les opérations de l’usine. Une bonne partie de la production future sera vendue à la société Gaz Métro, qui sera représentée à la conférence de presse d’aujourd’hui par sa présidente et chef de la direction, Sophie Brochu.

image