23 août 2018
L’été des grands travaux dans les écoles
Par: Rémi Léonard
L’été des grands travaux dans les écoles

L’été des grands travaux dans les écoles

Les écoles sont habituellement bien tranquilles en période estivale, mais de nombreux chantiers ont été menés cet été sur le territoire de la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe (CSSH). Le directeur du service des ressources matérielles, Jean-François Soumis, parle même d’un « été record » en matière de travaux.

À quelques jours de la rentrée, des interventions importantes se poursuivent d’ailleurs aux écoles Larocque et Sacré-Cœur. Dans le cas de la première, un simple coup d’œil permet de mesurer l’ampleur des travaux, qui sont loin d’être complétés. En fait, il était déjà prévu que le chantier se poursuive durant l’année scolaire. La partie la plus lourde du projet, soit la réfection de la chaufferie, des issues de secours et d’une partie avant de la fondation, doit néanmoins être complété avant la rentrée.

L’échéancier est excessivement serré, a reconnu ce mardi M. Soumis. « On suit ça de très près. C’est possible d’arriver à temps, mais il n’y a plus aucune marge de manœuvre », a-t-il indiqué. Certains travaux intérieurs ont déjà été retirés de la liste et l’entrepreneur a opéré un « bon redressement » dans l’échéancier pour essayer d’y arriver.

Le reste des travaux, qui touche essentiellement le revêtement extérieur et les fenêtres, doit ensuite être réalisé lorsque les élèves auront regagné les classes. Comme un local est libre dans cette école, les travaux pourront commencer par cet endroit et les élèves devront ensuite se déplacer au fur et à mesure que le chantier progressera, a expliqué le directeur du service des ressources matérielles. Presque complètement occupée par les travaux à l’heure actuelle, une partie de la cour d’école devra être clôturée pour circonscrire l’aire de jeux, a-t-il aussi ajouté.

Du côté de l’école Sacré-Cœur, c’est également l’enveloppe du bâtiment qui est en réfection. L’essentiel du projet devrait être complété avant la rentrée, mais le réaménagement du secrétariat pourrait prendre plus de temps, sans nuire aux classes, a informé M. Soumis.

Notons également que les deux classes modulaires qui devaient être installées à l’école Saint-Sacrement ont été complétées afin de pouvoir accueillir tous les élèves. Plusieurs autres interventions plus mineures ont aussi été réalisées à la grandeur du territoire de la commission scolaire durant la pause estivale.

image