6 juin 2013
Buick Encore
L’étonnante bestiole
Par: Marc Bouchard

Je ne suis pas le plus grand fan de Buick de l’univers, du moins en général. Et la seule mention du nom Buick me ramène à une nostalgique période où mon père possédait une de ces grosses voitures à l’interminable banquette sur laquelle je glissais de côté à chaque virage.

Puis, General Motors a fait comme tout le monde et a décidé de faire un peu de ménage dans sa marque de luxe, abandonnant ce qui ressemblait davantage à des paquebots au profit de voitures plus stylées, plus dynamiques et nettement plus modernes.

Bienvenue alors les Buick Lucerne, Lacrosse (tous les jeux de mots sont évidemment permis ici…), et plus récemment les Regal et Verano. Le vent a définitivement tourné chez Buick. Et voilà que le dernier-né, le Buick Encore, fait un pas de plus dans la direction de la voiture abordable en offrant un petit utilitaire sport digne de la bannière Buick, mais dans une fourchette de prix qui le rend plus accessible. Le Buick Encore, c’est la version haut de gamme du Chevrolet Trax, un utilitaire plus urbain que réellement sportif, et qui n’a pas la prétention de vouloir aller jouer dans les routes de montagne. Tout au plus se veut-il un excellent compagnon sur les routes de chalet. La véritable beauté du Buick Encore, c’est ailleurs qu’on la retrouve. En fait, Buick a voulu créer un petit véhicule à la personnalité assez luxueuse pour ne pas renier l’héritage familial, sans pour autant non plus devenir totalement inaccessible. On a donc mis l’accent sur le confort et l’accessoirisation. Par exemple, ce qui mérite une ovation, c’est à quel point le Buick Encore 2013 est silencieux et raffiné. De série dans chaque version se trouve le système actif d’atténuation de bruit de Bose, comprenant une série de microphones et de haut-parleurs servant à camoufler le bruit du moteur. En utilisant d’autres techniques, comme un pare-brise à laminage acoustique, des glaces latérales plus épaisses et de la mousse isolante dans une variété de cavités de la carrosserie, l’Encore est plus silencieux que tous les autres petits VUS et véhicules multisegment essayés à ce jour. Dans chaque Encore, on retrouve un volant gainé de cuir, un siège du conducteur électrique et Intellilink, le système infodivertissement de Buick qui comprend un écran tactile de 7 pouces, un port USB ainsi qu’une connectivité téléphonique et audio en continu Bluetooth. À l’équipement de la version Commodité de base, l’ensemble Cuir ajoute la sellerie en question ainsi que le climatiseur automatique bizone, les sièges avant chauffants, le volant chauffant, le démarreur à distance et la caméra de recul. Vous trouverez un dégagement surprenant pour la tête à l’avant comme à l’arrière du Encore, puisque le toit élevé procure beaucoup d’espace. En arrière, la banquette accueille deux adultes très confortablement. Cependant, asseoir trois personnes de large s’avèrera un gros défi à cause de l’étroitesse du Encore.  Seul bémol véritable du Encore, c’est sa motorisation. Un moteur à quatre cylindres turbo de 1,4 L prend place sous le capot, produisant 138 chevaux et un couple de 148 lb-pi et est jumelé à une boîte automatique à six rapports. Voilà des chiffres bien modestes par rapport au BMW X1 et au VW Tiguan, par exemple. Les systèmes à traction et à transmission intégrale sont tous deux offerts dans chacune des finitions du Buick Encore 2013. Le rouage intégral favorise les roues avant, et peut acheminer jusqu’à 50 % de la puissance aux roues arrière lors d’une perte d’adhérence. De plus, il peut envoyer du couple aux roues arrière de façon préemptive au décollage de l’Encore afin d’améliorer l’adhérence. L’économie d’essence s’avère définitivement l’une des avantages du Encore. En configuration à traction, sa consommation sur l’autoroute peut s’abaisser à aussi peu que 6,0 L/100 km. Durant notre court essai derrière le volant d’un Encore à rouage intégral, nous avons observé une moyenne sous la barre des 9,0 L/100 km. L’Encore pourrait bien être un choix parfait pour ceux qui ont habitude de choisir les finitions bien équipées de leurs véhicules. L’Encore aidera Buick à tendre la main vers un nouveau type de client, et fera certainement sa part pour augmenter les parts de marché de la marque au cours des prochaines années.

Forces :

– Silhouette agréable – Insonorisation – Économie d’essence

Faiblesses :

– Faible puissance de moteur – Espace arrière limité pour 2 – Sièges difficilement rabattables

Fiche technique :

Moteur : L4 1.4L turbo DACT 16 soupapes Puissance (ch@tr/min) : 138 @ 4900 Couple (lb.pi@tr/min) : 148 @ 1850 Roues motrices : Avant Transmission : Automatique à 6 rapports Freins : Disques avant/disques arrière Prix : de 28 445 $ à 36 000 $

image