18 mars 2021
L’évêque de Saint-Hyacinthe invite à la vaccination
Par: Martin Bourassa

Loin de la controverse, l’évêque de Saint-Hyacinthe insiste plutôt sur l’importance de se faire vacciner au nom du bien commun et de la charité évangélique. Photothèque | Le Courrier ©

L’Évêque de Saint-Hyacinthe, Mgr Christian Rodembourg, a profité de la journée de commémoration nationale en mémoire des victimes de la COVID-19, jeudi dernier, pour inviter l’ensemble de la population du diocèse à se faire vacciner.

Publicité
Activer le son

Cette sortie est survenue dans la foulée d’une controverse initiée par la Conférence des évêques canadiens (CECC) à propos de certains vaccins. Cette dernière avait reproché aux fabricants des vaccins AstraZeneca et Johnson & Johnson d’avoir fait usage de « lignées cellulaires non éthiques » dans certaines procédures d’expérimentation clinique. « Si l’on a le choix entre différents vaccins, il faut toujours préférer et choisir le vaccin le moins lié à des lignées cellulaires dérivées de l’avortement, lorsque c’est possible », recommandait la CECC dans une déclaration prônant « le caractère sacré de la vie humaine et sa dignité intrinsèque ».

Cette sortie ayant été immédiatement vivement dénoncée par la classe politique et nombre de scientifiques, les évêques n’ont pas tardé à faire volte-face et à modifier leur discours.

Par voie de communiqué, l’évêque du diocèse de Saint-Hyacinthe a évité toute allusion à l’avortement et à la position initiale prise par la CECC dans ce dossier. Il a préféré insister sur l’importance de se faire vacciner « au nom du bien commun et de la charité évangélique ».

Le diocèse de Saint-Hyacinthe a aussi tenu « à saluer les scientifiques du monde entier qui n’ont pas ménagé leurs efforts pour mettre au point des vaccins afin d’enrayer la pandémie ».

« Le diocèse de Saint-Hyacinthe tient à rappeler les propos du Pape François, le 9 janvier dernier, dans un entretien sur la chaîne italienne de télévision Canale 5, où il a estimé que l’opposition au vaccin contre la COVID-19 traduirait un “négationnisme suicidaire”. En ce sens, le diocèse de Saint-Hyacinthe se dissocie de toute forme d’opinion qui mettrait en doute la nécessité ou la moralité d’être vacciné », précise le communiqué signé par Mgr Rodembourg. Il invite donc « les catholiques et tous les citoyens et citoyennes du Québec à se faire vacciner, et cela pour les motifs supérieurs du bien commun et de la charité évangélique envers nos frères et sœurs. »

Joint par LE COURRIER, le porte-parole de l’évêque dans ce dossier, le chanoine Claude Lamoureux, vicaire général, a précisé que toute la controverse [liée à la vaccination et les lignées cellulaires dérivées de l’avortement] découlait d’une mauvaise interprétation et que la position de la CECC avait été « mal présentée ».

Il a assuré que la position de l’évêque était de recommander à tous de se faire vacciner, et ce, peu importe la marque du vaccin disponible.

Pour l’instant, quatre vaccins contre la COVID-19 ont été approuvés au pays. Il n’est pas possible de choisir son vaccin lorsque l’on se présente à un site de vaccination où l’on administre les vaccins en fonction des arrivages du jour.

image